Sports 05 octobre 2022

Accrochez-vous, l’Euroleague reprend ses droits sur VOOSPORT WORLD

speedline__spacer

L’EuroLeague, la compétition reine de basket européen nous a offert une saison dernière de très haut niveau. L’Anadolu Efes avait décroché la couronne de champion au terme d’une lutte acharnée et spectaculaire. Qui succédera aux Turcs ? Début de réponse dès ce jeudi 6 Octobre avec une belle affiche entre l’ASVEL et Milan.

L’EuroLeague de basket-ball 2022-2023 est la 23e édition du nom. Pour rappel, la compétition, qui est toujours une ligue semi-fermée, rassemble 18 clubs de basket-ball de la zone FIBA Europe. C’est la 5e fois dans l’histoire de cette compétition que les 18 équipes s’affronteront en rencontres aller-retour lors de la phase régulière. Ensuite, les huit meilleurs clubs disputeront des playoffs sous forme de 1/4 de finale au meilleur des 5 matches suivi d’un Final Four, toujours aussi épique.

Cette saison, il y aura 4 clubs espagnols (Barcelone, Real Madrid, Baskonia et Valence), 2 clubs italiens (Milan, Bologne), 2 turcs (Anadolu Efes et Fenerbahçe), 2 grecs (Olympiakos et Panathinaïkos), 2 allemands (Bayern Munich et Alaba Berlin), 2 français (ASVEL et AS Monaco), 2 serbes (Partizan Belgrade et l’Étoile rouge de Belgrade) et enfin le, Žalgiris Kaunas et le Maccabi Tel-Aviv.

La répartition des clubs se compose comme suit : 12 places vont aux détenteurs de licences longue durée et 6 équipes avec diverses licences (vainqueur EuroCup, Wild Card etc) : Alba Berlin, Monaco, Bologne, Partizan, Valence et l’Étoile rouge.

Le saviez-vous ?

Suivez l’Euroleague, la compétition reine de basket, sur VOOSPORT WORLD !

Une foule de favoris

Victorieux en 2021 et 2022, l’Anadolu Efes a l’ambition de viser un triplé. Une performance qui n’a plus jamais été réalisée depuis Split entre 1989 et 1991. Pour y arriver, les Turcs ont conservé le MVP du Final Four, Vasilije Micic. Pour rappel, les hommes d’Ergin Ataman, avaient terminé la phase régulière à la 6e place seulement. Mais ils avaient su se sublimer dans les matches importants portés par le fantastique duo d’arrières composé de Micic et Larkin. Notamment lors de cette finale très tendue face au Real Madrid. Si le maître à jouer serbe a, un temps, été dragué par les sirènes de la NBA, il est finalement resté à Istanbul et ce sera peut-être le meilleur transfert du club. Reste à voir comment l’effectif se remettre de l’Euro vu les nombreux joueurs engagés cet été. Avec en victime principale Shane Larkin, qui a dû quitter l’EuroBasket, pour subir une opération au doigt, ce qui l’empêchera d’être présent pour cette reprise. Heureusement, cet été, l’Efes s’est aussi activé sur le marché pour encore un peu plus renforcer son effectif. Les trentenaires Kruno Simon, Chris Singleton, James Anderson et Adrien Moerman sont partis, mais le recrutement des Will Clyburn, MVP des finales 2019 et pion central du CSKA Moscou, Achille Polonara ou encore Ante Zizic devrait aider les Turcs à tenir leur rang.

Mais pour Stéphane Druart, journaliste VOOSPORT WORLD qui commentera la compétition, cet exercice 2022/23 s’annonce plus ouvert que jamais. « Je ne sais pas si l’Anadolu Efes peut encore être considéré comme un favori tant les autres équipes se sont renforcées. Et je commencerais par pointer les voisins de l’autre côté du Bosphore, le Fenerbahçe. En effet, après avoir manqué les playoffs la saison dernière pour la première fois depuis 2015, le club a fait venir le double champion d’EuroLeague Dimitris Itoudis sur le banc. Mais surtout, en termes de joueur, le club s’est aussi très bien renforcé. Avec le retour de l’ancien MVP d’EuroLeague Nemanja Bjelica et des stars comme Scottie Wilbekin et Nick Calathes. Le Fener, via ses recrutements, annonce la couleur et affiche ses ambitions ».

Le saviez-vous ?

Le meilleur du basket belge est à suivre sur VOOSPORT WORLD !

Mais l’Olimpia Milan, le Real Madrid ou encore Barcelone, ont tous ont de nouveau l’envie d’accrocher le Final Four et de rêver de titre final. « On ne peut pas mettre de côté les deux géants espagnols », confirme Stéphane Druart. « Il y a eu des changements au Real avec le départ du coach Pablo Laso. Côté joueurs, on notera les arrivées de Sergio Rodriguez, Mario Hezonja ou encore Dzanan Musa. Les Blancos, finalistes la saison dernière, seront à suivre de près et auront à cœur de rempoter une couronne européenne, qu’ils n’ont pas remportée au cours des quatre dernières saisons ». Côté Barcelone on mise sur l’accent tchèque. « Les Barcelonais pourront en effet compter sur une nouvelle connexion tchèque potentiellement explosive avec le retour au club du meneur de jeu Tomas Satoransky rejoint par l’une des plus grandes stars de la compétition, Jan Vesely », confirme notre journaliste.

Sans oublier les Italiens de Milan, qui après avoir effectué quelques mouvements de premier choix pendant l’intersaison, avec l’arrivée au Mediolanum Forum de Kevin Pangos, Brandon Davies ou encore Billy Baron, veut aussi aller jouer les troubles fête à la table des prétendants à la victoire finale.

Enfin, Monaco, n’est pas à oublier. « Monaco a la vraie intention de prendre sa part du gâteau. Après une saison dernière qui les a vu échouer aux portes du Final Four, Monaco affiche ses ambitions. L’atout est d’avoir pu conserver leur star Mike James et Fedcom, le sponsor principal, amène beaucoup de moyen dans ce club qu’il faudra tenir à l’œil », précise notre journaliste.

Trois joueurs belges

Cette saison, il y aura aussi trois joueurs belges à suivre : Retin Obasohan (ASVEL), Ismaël Bako (Virtus Bologne) et évidemment Sam Van Rossom (Valence). « C’est la vraie attraction de cette saison. C’est d’ailleurs rare de voir autant de joueurs belges engagés dans cette compétition. C’est aussi assurément positif pour le basket belge et dans la lignée du bel EuroBasket de nos Lions et cette nouvelle génération qui frappe à la porte », conclut Stéphane Druart.

Une compétition à suivre durant toute la saison sur VOOSPORT WORLD.

Astuce

Faites le plein d’émotions et profitez de vos sports préférés avec VOOSPORT WORLD, le meilleur du sport international, inclus dans les packs TRIO MAX ou QUATRO MAX.

Cela pourrait aussi vous intéresser

Sports
01 février 2023

Accrocher le Top 4 ou sombrer, les Spurs à la croisée des chemins

Lire la suite
Sports
25 janvier 2023

La saison d’Euroleague bat son plein et le suspense est plus entier que jamais

Lire la suite
Sports
18 janvier 2023

Manchester United est redevenu une winning machine et peut commencer à rêver

Lire la suite