Sports 13 septembre 2022

Dortmund – Schalke 04 et Atlético – Real Madrid, un week-end de derby … et de spectacle

speedline__spacer

La saison est lancée depuis un petit mois à peine que les premiers chocs arrivent. Ce week-end, nous aurons la chance d’assister à deux affiches de qualité. D’un côté, le choc de la Ruhr entre Dortmund et Schalke 04, un vrai classique de Bundesliga, et de l’autre le derby madrilène entre l’Atlético et le grand Real.

Derby de la Ruhr (samedi 15:30)

Le Borussia Dortmund et Schake 04 s’opposent depuis toujours. En effet, cette rencontre qui oppose ces deux clubs historiques de la Ruhr, une région de l’ouest de l’Allemagne, déchaîne les passions depuis des dizaines d’années. Certes, ce bassin industriel respire le football, vu le nombre élevé de clubs dans la région, mais c’est la rivalité entre Dortmund (8 titres et 5 coupes en Allemagne) et Schalke (7 titres et 5 coupes) qui cristallise les passions.

Un immense attaquant espagnol, passé le club de Gelsenkirchen entre 2010 et 2012 avait d’ailleurs rapidement eu l’occasion de s’en rendre compte. « Les derbies de la Ruhr sont les plus fous », racontait Raul au journal Bild. Avant de déclarer que Manuel Neuer, qui évoluait à l’époque à Shalke, refusait de se balader dans la ville Dortmund. « Il ne veut pas y aller, même comme simple touriste. Quand j’étais au Real, je me suis déjà rendu à Barcelone pour visiter, faire du shopping, manger un morceau. Les gens me reconnaissaient dans la rue, et personne ne m’a jamais rien dit. Mais ici c’est différent.»

Le saviez-vous ?

Le meilleur du football européen est à suivre sur VOOSPORT WORLD !

Certes, Shalke 04 n’a plus connu la joie du titre depuis 1958 et est devenu une équipe de seconde zone depuis. Sur le plan national en tout cas, puisque le club a connu la victoire en Europe avec une coupe UEFA (1997) et deux coupes Intertoto (2003 et 2004). Si le « déclin » allemand des Königsblauen survient fin des années 50, c’est à ce moment-là que le BVB a commencé à gagner des titres de champions. Une dualité historique qui fait souvent le sel des derbys. «Certes Shalke a gagné cette Coupe de l’UEFA, mais c’est vrai, le club traîne une réputation de losers » explique Guillaume Warmuz, ex-joueur de Dortmund. « C’est la rengaine qui leur tombe dessus. Les joueurs, présidents ou supporters de Dortmund leur répètent inlassablement. Après, et je ne devrais pas dire ça en tant qu’ancien du Borussia (rires), mais les fans de Shalke sont également d’un très haut standing, comme ceux du BVB.»

L’histoire récente est aussi dominée par le Borussia, puisque Schalke a connu le traumatisme de la descente au terme de la saison 2020/21. Heureusement, la remontée a été actée dès le terme de la saison dernière en remportant le titre. De plus, sur les six derniers duels, Schalke n’a remporté qu’un seul de ces matches. Autant dire que le premier affrontement entre ces deux équipes risque de tourner à l’avantage du BVB. Car en championnat, Schalke pointe à la 12e place et n’a gagné qu’un seul match en six rencontres. Une victoire des hommes de Frank Kramer qui s’est construite le week-end dernier face à Bochum.

Du côté de Dortmund, la situation est meilleure, mais loin d’être parfaite. En effet, les hommes d’Edin Terzic, en place depuis cet été, ont connu la défaite deux fois en 6 journées et restent sur une claque 3-0 à Leipzig. De quoi pointer à une 5e place, à deux points du leader, l’Union Berlin.

Le saviez-vous ?

Suivez la Premier League et le meilleur de la Ligue 1, sur VOOSPORT WORLD !

Derbi madrileño (dimanche 21:00)

Le football, c’est donc une affaire de ville, de quartier, de rues parfois. Mais souvent, la rivalité du football n’est qu’une représentation plus globale d’un conflit qui oppose deux groupes de personne. Politique, religion, classe sociale, les motifs de clivages sont nombreux. Dans le cas du derby de Madrid, sur fond de football, il existe aussi une lutte de classe. Historiquement, les supporters de l’Atlético, le club de la classe ouvrière, s’opposent au Real (reconnaissance accordée par le roi d’Espagne à ses clubs favoris, décernée au Madrid FC en 1920), club des classes supérieures. Une rivalité qui s’est certainement enflammée en 1916 lors de la finale du Campeonato Regional Centro. Les supporters des deux clubs, deux classes opposées, en viennent aux mains. La rencontre n’ira jamais son terme et l’opposition entre le riche Real et le populaire Atlético se cristallisait à jamais. Depuis, le Real collectionne les titres en Espagne et les trophées européens sur fond de foot business. De son côté, l’Atlético joue sur son identité authentique et populaire. De quoi renforcer encore un peu plus l’antagonisme.

Aujourd’hui le football n’est plus celui d’avant-guerre et les supporters qui occupent les travées des stades ne se composent plus que d’une catégorie de classe sociale. Ce dimanche, le Cívitas Metropolitano accueillera des supporters enthousiastes puisque les Colchoneros connaissent un début de saison de bonne facture (10 sur 15). De plus, les coéquipiers de Witsel et Carrasco n’ont connu la défaite à domicile face au Real une seule fois sur les 5 dernières visites des Merengues. Mais les hommes d’Ancelotti, eux, connaissent un début de saison tonitruant avec 5 victoires sur 5 en Liga et sont dans une forme olympique. Un duel qui s’annonce donc haut en couleur.

Astuce

Faites le plein d’émotions et profitez de vos sports préférés avec VOOSPORT WORLD, le meilleur du sport international, inclus dans les packs TRIO MAX ou QUATRO MAX.

Cela pourrait aussi vous intéresser

Sports
01 février 2023

Accrocher le Top 4 ou sombrer, les Spurs à la croisée des chemins

Lire la suite
Sports
25 janvier 2023

La saison d’Euroleague bat son plein et le suspense est plus entier que jamais

Lire la suite
Sports
18 janvier 2023

Manchester United est redevenu une winning machine et peut commencer à rêver

Lire la suite