Sports 19 mai 2022

Le Final Four de l’Euroleague s’annonce « grandiose et spectaculaire » et ce sera à suivre sur VOOSPORT WORLD

speedlines__bg__picture

Durant toute la saison, l’Euroleague nous a offert de superbes rencontres d’un très haut niveau. Ce jeudi et ce samedi, c’est l’apothéose de cette folle année de basket : le Final Four. Ce sera à suivre en intégralité sur les antennes de VOOSPORT WORLD. Par Thibault Drèze, journaliste à la rédaction des sports.

Après une phase régulière à 18 équipes et puis 15, suite à l’exclusion en cours de saison des trois équipes russes (Kazan, CSKA, Zénit), puis des playoffs à 8, voici que l’Euroleague touche à sa fin avec ce Final Four, qui, comme son nom l’indique regroupe les 4 meilleures équipes de cette année. Ce jeudi soir, l’Olympiakos (Grèce) et l’Anadolu Efes (Turquie) s’affronteront en début de soirée, avant que le Barça n’affronte le Real Mardrid. « Cette année, on aura vraiment droit à deux affiches très équilibrées avec d’un côté le Classico espagnol et d’autre part un duel méditerranéen très chaud entre une équipe turque et une grecque. Mais, il ne faut pas avoir peur de le dire, cela s’annonce grandiose et spectaculaire. Vu le show proposé tout au long de la saison, on risque assurément d’avoir droit à des matches de haute qualité durant ce Final Four qui a déjà fière allure », explique Stéphane Druart notre spécialiste basket.

Un Final Four qui se tiendra à Belgrade, à la Stark Arena, qui sera le lieu de rencontre de ces Finales pour la deuxième fois en quatre ans. « Dans la ferveur de Belgrade et avec des équipes au public survolté, cela s’annonce très très chaud », poursuit notre commentateur basket.

Le saviez-vous ?

Profitez du meilleur du basket belge et européen sur VOOSPORT WORLD !

Anadolu Efes favori à sa propre succession

Le décor est planté, place maintenant à la préface sportive de ce Final Four de l’Euroleague. Si ce dernier carré rassemble le gratin, on peut néanmoins pointer quelques déceptions. « Sans équipes russes, Milan fait peut être office d’absent de ce carré final. Même s’ils n’ont vraiment pas démérité. Les Lombards ont été minés par les blessures et sont sortis par le tenant du titre et cela ne doit donc pas minimiser la super saison accomplie par Milan », détaille Stéphane Druart.

Au terme de la phase régulière, c’est Barcelone qui a terminé en tête, pourtant l’équipe arrive dans ce Final Four avec un statut particulier. « Barcelone faisait office de grand favori avant les playoffs, mais a quand même été malmené face au Bayern », observe Stéphane Druart. « On a constaté un manque de solidité apparent, mais qui ne doit pas laisser penser que le Real ne connaîtra pas de difficulté dans ce duel. En effet, les Catalans ont battu les Madrilènes à cinq reprises cette saison (deux fois en championnat, deux fois en Euroleague et une fois en Coupe) ».

Le Real Madrid, club le plus titré dans la compétition et qui avait sorti le Maccabi Tel-Aviv durant les playoffs, ambitionne aussi la victoire finale et espère soulever une 11e fois le trophée. « À l’inverse de Barcelone, le Real a semblé fragile durant la saison avant de revenir solidement dans le coup ».

L’Anadolu Efes, qui avait remporté l’Euroleague pour la première fois de son histoire l’an dernier fait office d’équipe la plus apte à soulever la coupe. « L’Anadolu est sans doute favori à sa succession, car l’équipe n’a tout simplement pas changé par rapport à l’an dernier. Ils ont retrouvé leur alchimie et cela risque de faire des dégâts. D’autant que c’est une équipe qui peut très vite s’enflammer et dans la ferveur de Belgrade cela promet ».

Ergin Ataman, le coach de l’équipe turque, a d’ailleurs déclaré ne pas avoir peur de ce grand rendez-vous. « Je ne ressens pas beaucoup de pression à l’idée de gagner deux fois de suite si on se base sur le fait qu’il y a si peu d’équipes qui y parviennent » a lancé le technicien turc. En effet, l’Anadolu serait la troisième équipe seulement à réaliser telle performance.

Les hommes clés de ce Final Four

Individuellement ce Final Four vaudra aussi le détour. En effet, parmi ces équipes, on dénombre énormément de joueurs de talent. Stéphane Druart s’est d’ailleurs essayé à désigner un homme clé par équipe. « Pour Barcelone, je dirais tout simplement Nikola Mirotić, car il vient d’être élu MVP de la saison ». Il faut dire que le Monténégrin a tourné à 16.6 points, 5.1 rebonds, 1.2 assist, 0.8 steal et 0.3 bloc en 24 minutes de jeu en moyenne. Il a terminé premier parmi tous les joueurs à l’indice de performance (PIR 19.4) et a disputé 36 rencontres.

« Pour le Real Madrid, je pense directement à Sergio Llull, car c’est le capitaine et c’est toujours vers lui que l’équipe se tourne quand cela devient compliqué ». L’Espagnol a d’ailleurs déclaré en marge du match contre Barcelone qu’«un Classico est toujours un match spécial et encore plus lorsqu’il s’agit d’un Final Four ». Avant de poursuivre : « l’équipe est préparée et sait que ce ne sera pas facile, car nous avons un grand rival devant, une équipe qui joue physiquement et a terminé à la première place en phase régulière. L’équipe l’attend avec impatience, on est tous excités et nous devons tout donner sur le terrain pour gagner et aller en finale ».

« Du côté de l’Olympiakos, c’est Kostas Sloukas, qui figure dans le 5 type de la compétition. Enfin pour l’Anadolu je vais un peu tricher et désigner deux joueurs : Vasilije Micic et Shane Larkin, car ce sont les superstars de l’équipe, et par définition ceux qui peuvent faire basculer un match ». Deux joueurs qui figurent aussi dans les équipes types dévoilées par l’Euroleague.

Toutes les forces sont présentes et place maintenant à la compétition. Et autant dire qu’il ne faudra pas louper ce rendez-vous unique. « Les playoffs se jouent en cinq matchs, on peut se rattraper en cas de contre-performance. Mais ce Final Four, c’est différent, car ce sont des matches couperets. Cela se jouera vraiment à la forme du moment et il n’y aura pas de séance de rattrapage », conclut Stéphane Druart.

Le programme :

Jeudi 19 Mai à 18 :00 : Olympiakos – Anadolu Efes

Jeudi 19 Mai à 21 :00 : Barcelone – Real Madrid

Samedi 21 Mai à 16:00 : Petite finale

Samedi 21 Mai à 21:00 : Finale

Astuce

Faites le plein d’émotions et profitez de vos sports préférés avec VOOSPORT WORLD, le meilleur du sport international, inclus dans les packs TRIO MAX ou QUATRO MAX.

Cela pourrait aussi vous intéresser

Sports
23 avril 2024

Tottenham - Arsenal : un derby du Nord de Londres pour le titre

Lire la suite
Sports
16 avril 2024

En Premier League, tout reste à faire dans la bataille du maintien

Lire la suite
Sports
09 avril 2024

Des quarts de finale d'Europa et Conference League de très haut niveau sur VOOSPORT WORLD

Lire la suite