Sports 10 février 2022

L’épopée des Belgian Cats vers la Coupe du Monde, ce sera à suivre sur Divertissez-VOO

speedlines__bg__picture

Nous y sommes. La dernière étape vers la Coupe du Monde 2022 en Australie pour notre équipe nationale féminine de basket. Un tournoi qualificatif qui sera à suivre sur Divertissez-VOO à partir de ce jeudi 10 Février. Par Thibault Drèze, de la rédaction des sports.

Le saviez-vous ?

Profitez de tous les matchs de Basket sur VOOSPORT WORLD !

La nouvelle mouture des qualifications, auxquelles participent nos Belgian Cats, pour la Coupe du Monde de basket féminin sera à suivre sur Divertissez-VOO, mais comporte quelques spécificités. En effet, durant ce mois de février, 4 tournois vont se tenir. À Belgrade, Osaka et Washington, où seront engagées nos Cats. Les 16 équipes participantes à ces tournois sont réparties en quatre groupes de quatre équipes. Les trois (ou deux) meilleures de chaque groupe se qualifieront pour la Coupe du monde féminine de basket 2022 en Australie (22 septembre au 1er octobre). Avec la particularité que les États-Unis, vainqueurs des JO 2020, et l’Australie, le pays hôte, prendront part à ces tournois qualificatifs, mais sont assurés de participer à cette Coupe du Monde.

Une particularité qui concerne directement la Belgique puisque les USA sont dans la même poule (avec Porto-Rico et la Russie) que les Cats. Autre particularité, qui concerne la Russie cette fois, c’est la délocalisation des matches. En effet, pour des raisons de restrictions sanitaires et le vaccin russe n’étant pas « accepté » aux USA, l’équipe ne pourra pas se rendre à Washington. En conséquence, il n’y aura pas de match entre la Russie et les États-Unis et l’équipe disputera ses autres matchs à Saint-Domingue en République dominicaine. Une situation assez rocambolesque qui a provoqué un certain mécontentement au sein de la 6e nation mondiale qu’est la Belgique. « Sportivement, ce n’est pas correct. La fédération internationale a décidé et à ce niveau, la Belgique est très limitée », a d’ailleurs déclaré Koen Umans, le manager général des Cats.

« Ces particularités rendent la tâche des Belgian Cats un peu plus complexe », explique Stéphane Druart, spécialiste basket sur VOOSPORT WORLD. « En effet, la Belgique aura déjà deux matches dans les jambes avant de se rendre à Saint-Domingue pour affronter les joueuses russes, qui elles, n’auront pas encore joué un seul match et seront dans état de fraîcheur plus avantageux et auront eu le temps de s’acclimater aux conditions climatiques et à la salle. Ensuite, ce match ‘pour du beurre’ face aux stars américaines sera étrange. C’est un match de gala que les joueuses belges voudront sans doute disputer. Mais d’un autre côté, il ne faut pas user physiquement les joueuses. C’est assez paradoxal ».

Dans ce groupe, la Belgique fait office de favori puisque la première nation mondiale (USA) y jouera pour du beurre. De plus, la Russie (12) et Porto-Rico (18) sont des adversaires bien connus, mais surtout, abordables pour nos félines.

« Porto Rico est une équipe qu’on a battue très facilement, pour ne pas dire écrasée lors de la Coupe du Monde 2018 (36-86) et qu’on a de nouveau battue aux JO cet été. La victoire semble donc à portée de nos Cats. La Russie est un adversaire plus costaud. Avec deux trois joueuses phares. Lors du dernier affrontement en juin dernier, c’était un match très accroché (85-83). Donc attention tout de même. De plus, il faudra veiller au contexte de la Russie qui est sur une nouvelle dynamique avec un nouveau coach. De manière générale, on ne peut pas louper cette qualification. Ce serait un échec retentissant de ne pas aller à la Coupe du Monde», prévient notre spécialiste basket.

Nouvelle génération, nouvelles ambitions

Ce tournoi est aussi l’occasion pour les Belgian Cats d’entamer une nouvelle phase de leur histoire avec un groupe rajeuni et un nouveau coach. Ce sera justement une première pour le Français Valéry Demory. « Bien sûr qu’on ressent de l’excitation à l’approche d’un tel tournoi. Sinon ça ne sert à rien de faire ce métier », a-t-il expliqué à la DH avant de décoller pour les USA. Un groupe qui aura aussi un héritage à assumer vu les récentes performances. « La précédente Coupe du Monde était sans doute le sommet de cette génération élargie. La 4e place lors de ce tournoi était une grosse performance. On a tenu tête aux meilleures nations mondiales. C’est pourquoi je pense qu’en termes de qualité, c’était l’apogée en quelque sorte », confirme Stéphane Druart. Ce qui ne doit pas altérer la qualité d’un groupe qui peut compter sur le grand retour de Hind Ben Abdelkader en sélection, pour la première fois depuis 6 ans. Un vent nouveau qui réjouit la capitaine : « Pour nous, c’est un peu comme un nouveau départ avec de nouvelles joueuses. Je suis très excitée de voir ce que cela peut donner et d’après ce que j’ai pu voir lors des derniers entraînements, nous sommes prêtes », explique à la DH Emma Meesseman

Des ingrédients qui risquent bien de pimenter ce week-end de basket qui sera à suivre sur  Divertissez-VOO. Ce jeudi 22:30 face à Porto Rico, samedi pour le match de gala face aux USA (00:30) et enfin, dimanche, 21:30 face à la Russie.

Astuce

Faites le plein d’émotions et profitez de vos sports préférés avec VOOSPORT WORLD, le meilleur du sport international, inclus dans les packs TRIO MAX ou QUATRO MAX

Crédits images @Belga

Cela pourrait aussi vous intéresser

Sports
06 décembre 2023

Manchester United, quand les diables ne font plus peur à personne

Lire la suite
Sports
28 novembre 2023

Jérémy Doku, l'impatient anglais

Lire la suite
Sports
21 novembre 2023

Manchester City – Liverpool, le sommet des dieux

Lire la suite