Sports 06 février 2024

Les Cats en route vers les Jeux olympiques sur VOOSPORT WORLD

speedlines__bg__picture

Notre équipe nationale féminine de basket, les Belgian Cats, s’apprête à vivre un tournoi d’enfer en vue de se qualifier pour les JO 2024 de Paris. Le tout à domicile et dans une ambiance qui s’annonce brulante du côté du Sportpaleis d’Anvers. Le tout sera à suivre sur VOOSPORT WORLD.

Le basket belge s’apprête à vivre 4 jours de folie du côté du Sportpaleis d’Anvers. En effet, les Belgian Cats, l’équipe nationale belge féminine de basket, y jouera un tournoi qualificatif en vue de disputer les JO de Paris l’été prochain. En cas de succès, il s’agirait de la deuxième qualification pour des Jeux olympiques de l’histoire de cette équipe, après celle acquise pour les derniers Jeux, à Tokyo en 2021.

Un record d’affluence à Anvers

Pour la deuxième fois consécutive, la Belgique a été choisie pour accueillir l’un des quatre tournois qualificatifs pour les Jeux olympiques (avec la Hongrie, le Brésil et la Chine). Après Ostende en 2020, c’est donc Anvers qui va organiser cet événement qui rassemblera plus de 30.000 personnes sur les trois jours de compétition du côté du Sportpaleis. Avec une rencontre au sommet ce jeudi 8 février face aux USA avec une affluence attendu de plus de 13.000 personnes dans une ambiance qui s’annonce très très chaude.

« C’est un match à savourer. C’est un match pour faire plaisir aux supporters. Mais c’est un match paradoxalement à l’enjeu sportif relatif. Mais qui se joue dans un contexte quand même extraordinaire, avec un record d’assistance pour un match féminin en Belgique qui se profile, et pas uniquement de basket » se réjouit Stéphane Druart, journaliste VOOSPORT WORLD qui couvrira l’événement. En effet, le record actuel concerne le football et le Femina Standard, avec un peu plus de 9.000 spectateurs à l’occasion de la finale de la Coupe de Belgique du côté de Sclessin.

« J’ai dû mal à réaliser ce que cela va être ici au Sportpaleis. Le précédent tournoi qualificatif pour les Jeux olympiques, à Ostende, reste pour moi l’un des plus beaux souvenirs de ma carrière. J’espère vivre la même chose ici et avec le même résultat », s’emballe la capitaine Emma Meesseman.

Qui sont les adversaires ?

Pour célébrer une qualification, encore faut-il se qualifier. Pour y parvenir, il faudra affronter les USA, championnes du monde et olympiques en titre, le Sénégal, vice-championnes d’Afrique et 20e nation au classement FIBA, et enfin le Nigéria dont les joueuses sont championnes d’Afrique et classées 11e au classement des nations. Si les américaines, véritables stars du basket féminin, sont connues et seront présentes avec leurs meilleures armes, on connait beaucoup moins les deux autres nations issues du continent africain.

« La certitude, c’est que la dream team ne vient pas avec une demi-équipe. Si l’intention n’était pas de jouer le coup à fond, elles seraient venues avec une équipe universitaire. Non, ici ce sont des joueuses de WNBA, il y a des grosses grosses joueuses. Par exemple, il y a Breanna Stewart qui est considérée comme l’une des meilleures joueuses du monde. Les États-Unis viennent donc avec une vraie sélection, car je pense qu’elles n’ont pas l’occasion d’avoir beaucoup de matchs officiels avant les JO. Et de manière générale, les USA, en particulier les filles, ne prennent jamais les choses à la légère en basket », prévient Stéphane Druart.

Pour la Belgian Cats, commencer par ce gros morceau est un parcours idéal :« Je suis contente de débuter par les USA parce qu’on va être directement confronté à un très haut niveau de jeu. Cela va nous permettre de bien préparer la suite. Je veux qu’on sorte de ce match en étant meilleur que quand on l’a débuté ».

« En ce qui concerne le Sénégal et le Nigéria, c’est plus flou » détaille notre journaliste. « Ces équipes ont pour point commun d’être des équipes très athlétiques avec beaucoup de taille. Mais par rapport aux USA ou même la Belgique, il y a moins de joueuses référence, même si beaucoup d’entre elles sont formées aux États-Unis, et ce sont des équipes moins affutée tactiquement. Avec un basket très physiques et un jeu moins léché ».

Avec quel statut les Belgian Cats vont disputer ce tournoi ?

Face à ces équipes costaudes, l’absence de Kyara Linskens sera donc un vrai handicap pour les Belgian Cats. Cependant, hormis face aux USA, les belges font office de favorites. « Oui, la Belgique part favorite, mais j’invite à la méfiance. Sur un match, le Sénégal ou le Nigéria peuvent nous poser des problèmes. D’autant plus vu le peu de connaissance et de repères », préviens notre journaliste basket.

Il sera donc important d’aborder ce tournoi avec sang-froid. Mais l’objectif de finir dans les trois premières équipes est loin d’être inaccessible.

Les 12 joueuses du tournoi de qualification olympique d’Anvers :  Julie Allemand, Julie Vanloo, Elise Ramette, Antonia Delaere, Maxuella Lisowa, Nastja Claessens, Laure Resimont, Becky Massey, Ine Joris, Bethy Mununga, Emma Meesseman,  Serena-Lynn Geldof

Calendrier :

Jeudi 8 février dès 20:45 en direct sur VOOSPORT WORLD

USA – Belgique

Vendredi 9 février dès 20:45 en direct sur VOOSPORT WORLD

Belgique – Sénégal

Dimanche 11 février dès 16:45 en direct sur VOOSPORT WORLD

Belgique – Nigéria

Astuce

Faites le plein d’émotions et profitez de vos sports préférés avec VOOSPORT WORLD, le meilleur du sport international, inclus dans les packs TRIO MAX ou QUATRO MAX.

Cela pourrait aussi vous intéresser

Sports
09 avril 2024

Des quarts de finale d'Europa et Conference League de très haut niveau sur VOOSPORT WORLD

Lire la suite
Sports
03 avril 2024

Manchester United – Liverpool, un match dans l’enfer d’Old Trafford avec vue sur le paradis

Lire la suite
Sports
29 mars 2024

Face-à-face explosif : Manchester City affronte Arsenal dans un match déterminant pour le titre

Lire la suite