i

La navigation sur ce site n'est pas optimisée pour votre navigateur

Veuillez utiliser une version récente de Google Chrome, Mozilla Firefox, Safari ou Microsoft Edge pour profiter au mieux de l'expérience.

Trouver un navigateur moderne
Sports 01 octobre 2021

Liverpool – Manchester City, quand la musique est bonne

speedline__spacer

Par la force des choses, ce duel entre Liverpool et Manchester City est devenu l’une des affiches incontournables en Premier League. Car depuis 4 saisons, seuls les Reds sont venus briser l’hégémonie des Citizens en Premier League. Certes, on connaît la chanson vu les nombreux face à face entre ces deux équipes, mais sa mélodie reste toujours aussi prenante. Par notre journaliste Thibault Drèze. 

Astuce

Retrouvez tous les matchs de la Premiere League sur VOOSPORT WORLD et profitez du décryptage des rencontres par nos journalistes sportifs dans l’émission PL Club !

Klopp contre Guardiola, Salah contre De Bruyne, rouges contre bleus ciel. Les motifs d’opposition entre ces deux équipes sont nombreux. Il faut bien l’avouer, la rivalité sportive entre ces deux clubs a pris un autre tournant depuis quelques années. Sans aller jusqu’à dire que ce Liverpool-Manchester City a des airs de Beatles vs Rolling Stones, ou que l’opposition est comparable à celle qui divise Liverpool à l’autre club de Manchester, United. D’ailleurs cet antagonisme est surtout visible dans le jeu. Si d’un côté on assiste à une partition tactique sans bavure et avec une volonté de beau jeu et de contrôle, du côté de Liverpool, il s’agit plutôt d’un morceau de hard rock qui emballe la foule vu le côté spectaculaire du jeu proposé. Moins dans la maîtrise, plus dans l’euphorie. Une opposition de style qui ravit les amateurs de football qui peuvent trouver leur compte des deux côtés. Finalement, ces deux équipes sont comme complémentaires. Le bouillant Klopp face au pondéré Guardiola.  

Deux managers qui peuvent être satisfaits du début de saison de leur équipe. Liverpool est invaincu cette saison toutes compétitions confondues, est en tête de la Premier League et reste sur une démonstration (1-5) à Porto en Ligue des Champions. De son côté, City a déjà perdu à trois reprises (contre Leicester lors du Community Shield, contre Tottenham lors de la première journée et face au PSG cette semaine en C1). Rien d’alarmant, mais ces défaites sonnent tout de même comme des fausses notes dans la ritournelle Guardiolesque.

Attention à l’extinction de voix

En plus de se déplacer, City reste sur une semaine compliquée physiquement et mentalement. En effet, les coéquipiers de De Bruyne disputent trois des matches les plus importants de la saison en une semaine à peine. Chelsea, en championnat le week-end dernier, le PSG en Champions League et ce troisième couplet qui se profile face à Liverpool. Comme un artiste en tournée, Guardiola et les siens vont devoir puiser dans leurs ressources pour prester au meilleur niveau une troisième fois. Sans compter les problèmes de blessures déjà existants ou qui pourraient survenir vu le tempo qu’imposent les différentes compétitions. Il faudra donc beaucoup d’énergie physique et de concentration mentale pour être au bon endroit sur le terrain et faire les bons choix.

Comme l’explique la joueuse Karen Carney au Guardian, cette dépense mentale sera un élément clé. « City a concédé un seul but en six matches de championnat, ce qui a tendance à donner beaucoup de mérite à la défense, mais ces défenseurs doivent aussi remercier les milieux pour leur travail acharné. Le pressing à l’avant facilite les choses pour les défenseurs, car ils savent où va la prochaine passe de l’adversaire, leur permettant de protéger la zone devant eux et d’annuler rapidement la menace. C’est épuisant de passer 90 minutes à presser et les gens oublient qu’il faut pouvoir redescendre. Il faut beaucoup de temps pour retrouver le calme après une telle montée d’adrénaline. Si vous avez un match à 20h, vous ne descendrez pas avant trois ou quatre heures du matin. La récupération commence le lendemain, mais vous devez déjà vous préparer pour le prochain match. L’entraînement est donc très court et il est impératif de gérer efficacement votre esprit et votre corps pendant ces périodes intenses. »

Mais ce qui préoccupe surtout du côté de City, c’est l’absence de buteur désigné. Comme un groupe sans chanteur, l’équipe donne parfois l’impression de mal s’accorder devant. Ils n’ont pas réussi à se défaire de Southampton, se sont imposés à Chelsea grâce à une frappe déviée et ont été muets face au PSG malgré leur domination. Le mercato étant terminé, il faut trouver le bon accord avec les joueurs à disposition. Le roulement effectué par l’Espagnol est d’ailleurs souvent pointé du doigt et empêche ses joueurs offensifs de s’installer de manière pérenne.

Astuce

Pour tout comprendre sur le mercato qui plane sur le milieu du football en 2021.

La carte Jones

Si la défense mancunienne est solide, elle devra composer avec la meilleure attaque de la ligue, emmenée par un Salah co-meilleur buteur (5 buts) avec Vardy et Antonio. Il sera d’ailleurs capital pour ces deux équipes de ne pas laisser d’espaces à l’autre, car les deux en raffolent. Et si on parle de pressing, il ne faut évidemment pas longtemps avant de faire le lien avec Liverpool et sa façon de disputer un match. Klopp ne manquera pas de contrer celui de City en utilisant les joueurs adéquats au milieu de terrain, et ce, malgré de nombreuses blessures dans ce secteur de jeu.

Des pépins physiques qui ont d’ailleurs propulsé la presque nouvelle star en la personne de Curtis Jones. Deux fois titulaire en trois jours, le local de l’étape s’est rappelé au bon souvenir des supporters en livrant des prestations sans faille, en donnant deux assists face à Porto et en marquant contre Brentford. S’il avait déjà ébloui pas mal de monde lors de ses débuts, il semble avoir progressé dans tous les aspects du jeu et surtout défensivement. « Je suis un grand fan de Curtis Jones, j’aime sa façon de jouer. Il peut marquer des buts, il a une bonne énergie, il travaille dur pour l’équipe. C’est un gars du coin et c’est quelque chose que les fans de Liverpool aiment voir », explique Jamie Redknapp à Sky Sport. Profitant du départ de Wijnaldum, c’est Elliott qui semblait tenir la corde pour remplacer les habitués de l’infirmerie que sont Henderson, Thiago ou encore Keita. Mais avec la blessure du jeune prodige, c’est bien Jones qui a été désigné et il a saisi sa chance pleinement.

« Curtis est un autre type de joueur (que Wijnaldum) qui peut et fera le prochain pas, c’est un talent exceptionnel », expliquait son manager avant le début de la campagne de Premier League. Il sera peut être l’un des éléments clés dimanche à faire ce prochain pas face à Manchester City pour catalyser les actions dans le milieu de terrain et surtout propulser Liverpool vers la victoire et prolonger l’élan des Reds en ce début de saison. Comme un bon festival avec une affiche de qualité, les fans frémissent à l’idée de voir cette harmonie footballistique. À suivre dimanche sur VOOSPORT WOLRD et nulle part ailleurs.

Astuce

Faites le plein d’émotions et profitez de vos sports préférés avec VOOSPORT WORLD et VOOSPORT, le meilleur du sport international et du football belge, inclus dans les packs TRIO MAX ou QUATRO MAX. Mieux encore, pour la saison 2020-2021, VOOSPORT est offert dans tous les packs avec mobile (QUATRO et TRIO MOBILE).

Crédits images @Belga

Cela pourrait aussi vous intéresser

Sports
15 octobre 2021

Leicester – Manchester United : des Foxes fatigués en quête de proies

Lire la suite
Sports
14 octobre 2021

FIH Hockey Pro League : des Red Lions en quête de titre

Lire la suite
Sports
08 octobre 2021

Le retour de la FIH Pro League : les Red Panthers inaugurent l’édition 2021

Lire la suite
PROMO
Dernière chance
Uniquement sur VOO.be
au choix selon votre pack
Dernière chance