Sports 27 septembre 2023

Liverpool, toujours plus haut, toujours plus fort

speedlines__bg__picture

Toujours invaincus et auteurs d’un très bon début de saison (16 sur 18), les Reds de Liverpool sont peut-être là où ne les attendait pas : dans le haut du classement. Face à Tottenham ce samedi (18:30 sur VOOSPORT WORLD.), Liverpool devra confirmer sa belle entame.

Avant le début de saison, les suiveurs de Liverpool avaient pas mal de raison de s’inquiéter. En effet, la liste des transferts dans le sens des départs était plutôt impressionnante : Fabinho, Jordan Henderson, Roberto Firmino, James Milner ou encore Naby Keita et Alex Oxlade-Chamberlain. Soit près de 1700 matches sous les couleurs de Liverpool envolés, qui laissaient un vide énorme, notamment dans l’entrejeu. Puis, comme le dénouement d’un long film sans rebondissement, tout s’est délié sur la fin de la fenêtre de transfert. Wataru Endo et Ryan Gravenberch rejoignaient les recrues actées plus tôt durant l’été, Alexis Mac Allister et Dominik Szoboszlai. De plus, en ce début de saison, certains joueurs montrent un état de forme surprenant et font de Liverpool une des équipes de premier plan. Et vu les circonstances estivales, peu d’observateurs auraient pu le croire.

L’explosion Nunez

L’un de ces hommes qui cartonne en ce début de saison, c’est l’Uruguayen Darwin Nunez. Avec 3 buts et un assist en seulement 6 matches et 221 minutes de jeu, il est co-meilleur buteur de l’équipe avec l’inévitable Mo Salah. La saison dernière, Nunez avait connu des moments forts (9 buts et 3 passes décisives en Premier League), mais la plupart du temps, il semblait frustré et décevait les fans.

Mais en cette fin d’été 2023, le transfert à 78 millions d’euros en provenance de Benfica, justifie petit à petit le montant de la transaction et semble atteindre le niveau promis à son haut potentiel. Si le déclic aurait pu se produire au moment de reprendre le numéro 9 de Firmino, ce qui aurait impliqué une nouvelle prise de responsabilité, il a plutôt eu lieu lors de la 3ᵉ journée face à Newcastle. Monté au jeu à la 77ᵉ alors que le score était toujours de 1-0 pour les Magpies, Nunez va renverser la vapeur à lui tout seul en inscrivant un doublé et en offrant la victoire aux Reds. « Ce qui lui est arrivé à Newcastle changerait la vie de n’importe quel joueur. Changer un match comme ça. Ces deux buts lui ont donné confiance et un joueur intuitif comme Darwin a besoin de ce genre de confiance », explique Pep Lijnders, ajdoint de Jurgen Klopp, à The Athletic. Le week-end passé face à West Ham, c’est encore le buteur de 24 ans qui débloquait la situation en marquant le 2-1 (score final 3-1).

Si ces belles performances se traduisent en chiffre avec ces buts, on sent que ce n’est pas tout. Sur le plan tactique, il s’est adapté aux exigences de Jurgen Klopp et de son staff. Peut-être grâce à ces visioconférences avec son sélectionneur national, Marcelo Bielsa, qui lui ont permis de gagner en confiance. « J’ai discuté avec Bielsa sur Zoom. Bielsa m’a montré certains aspects de mon jeu et a corrigé certaines choses qui semblent positives à améliorer. C’était une très bonne discussion », expliquait-il il y a quelques semaines. Sans oublier les cours d’anglais, qui ont facilité la communication avec tout le groupe avec lequel il paraît beaucoup plus en phase. « Il parle déjà mieux l’anglais et il s’est beaucoup investi. Il s’entraîne très dur depuis la pré-saison », ajoute Pep Lijnders. « Il est très important qu’il ait progressé, non seulement sur le plan offensif, mais aussi sur le plan défensif. C’est agréable de le voir dans un bon moment. C’est un joueur qui a de l’intuition. Il sent et il va, il voit et il fait ». Un état de forme qui coïncide avec celui de toute son équipe.

En route vers le titre ?

Est-ce que le grand Liverpool est de retour ? La question est sur toutes les lèvres. Il faut dire que depuis la saison 2018/19, les Reds ont pris la bonne habitude de se tirer la bourre avec Manchester City avec des saisons à plus de 90 points. Avec un titre à la clé, lors de la saison 2019/20 et deux fois une place de dauphin. La 5ᵉ place de la saison dernière sonnait donc comme une fin de cycle pour les hommes de Klopp. Des performances en baisse, une incapacité à réagir face à l’adversité, une facilité à encaisser rapidement et ne pas se relever et beaucoup de départs, comme on l’a vu, il n’en fallait pas plus pour déjà sonner le glas des ambitions Reds cette saison. Pourtant, cette année, tout semble différent. Ce qui a changé, c’est que Liverpool peut réagir. En effet, sur les six matches de Premier League déjà disputés, Liverpool a été mené à trois reprises, avant de finalement l’emporter (sans compter le match d’Europa League et celui en Carabao Cup où le scénario a été similaire). Une mentalité positive et le talent des joueurs offensifs, deux éléments qui font déjà la différence

Difficile de pointer une ou plusieurs raisons qui pourraient expliquer ce retour au premier plan. L’éclosion (à voir si elle sera définitive) de Darwin Nunez en est une. De son côté, Klopp sent aussi une éclaircie. « Quelque chose est en train de se développer, mais je n’ai aucune idée de l’ampleur que cela prendra », expliquait-il avant le déplacement européen. La saison en est seulement à ses balbutiements, il est donc évidemment bien trop tôt pour parler d’ambitions de titre. L’objectif de cet exercice doit simplement de faire mieux que la précédente. C’est-à-dire finir dans le top 4 et donc disputer la Ligue des Champions. Le titre en Premier League doit faire partie des objectifs à moyen ou long terme, mais il semble encore trop pour en parler sérieusement. Tout dépendra de l’adaptation des nouveaux arrivés et de la façon dont Liverpool pourra évoluer sur tous les tableaux.

Le technicien allemand semble d’ailleurs être le premier étonné des résultats actuels et de la mentalité affichée. « Aujourd’hui, c’est simplement que nous avons changé certaines choses et que nous avons inversé la tendance. Rester dans un match est un devoir et c’est ce que nous avons fait jusqu’à présent, c’est pourquoi nous avons renversé la situation. La mentalité ? C’est quelque chose que nous allons créer. Ce que nous avons maintenant, c’est un état d’esprit. C’est un esprit que nous avons créé parce que les garçons aiment vraiment jouer les uns avec les autres. C’est un groupe très uni ».

En avance sur le programme ou un Liverpool new-look, le match de samedi face aux Spurs (en direct à 18:30 sur VOOSPORT WORLD) devra en tout cas confirmer les bons sentiments de ce début de saison.

Le saviez-vous ?

Faites le plein d’émotions et profitez de vos sports préférés avec VOOSPORT WORLD, le meilleur du sport international, inclus dans les packs TRIO MAX ou QUATRO MAX.

Cela pourrait aussi vous intéresser

Sports
23 avril 2024

Tottenham - Arsenal : un derby du Nord de Londres pour le titre

Lire la suite
Sports
16 avril 2024

En Premier League, tout reste à faire dans la bataille du maintien

Lire la suite
Sports
09 avril 2024

Des quarts de finale d'Europa et Conference League de très haut niveau sur VOOSPORT WORLD

Lire la suite