Sports 04 février 2022

L’Open Sud de France à Montpellier: premier rendez-vous européen sur le circuit ATP

speedlines__bg__picture

Après la tournée australienne, le tennis revient en Europe. Première manche ATP sur le vieux continent cette saison, l’Open Sud de France de Montpellier est l’occasion pour certains joueurs de se remettre en forme. Un tournoi à suivre sur VOOSPORT WORLD.

 

La première bonne nouvelle du côté de Montpellier, c’est le retour du public, absent lors de la précédente édition en raison de la crise du coronavirus. La suivante c’est qu’il y aura du beau monde à suivre sur les antennes de VOOSPORT WORLD.

Le saviez-vous ?

Tous les matchs de l’ATP Cup sont disponibles sur VOOSPORT WORLD.

Goffin, un petit tour et puis s’en va

Après un début de saison compliqué marqué par une nouvelle alerte au genou qui l’avait contraint à l’abandon au tournoi de Sydney au stade des quarts de finale et une élimination au premier tour à l’Australian Open, Goffin n’a pas réussi à enfin lancer sa saison dans le sud de la France.

Pour rappel, David Goffin (ATP 52) était le tenant du titre à Montpellier. C’est donc avec une certaine envie de défendre son titre qu’il devait entamer le tournoi lundi soir. Et de quelle manière puisqu’il avait battu le Français Benjamin Bonzi (ATP 68) 2-6, 7-5 et 6-1, après avoir été mené un set et 3-0. Une belle remontée effectuée avec panache. Preuve que le mental est toujours solide chez le Liégeois. Malheureusement, le parcours s’est déjà arrêté jeudi après-midi. En effet, Goffin s’est incliné 6-4, 6-2 contre le Français Adrian Mannarino (ATP 58), 33 ans, tombeur du Polonais Hubert Hurkacz (ATP 11) à l’Open d’Australie. Ce n’était pourtant que sa deuxième défaite en sept rencontres contre Mannarino. D’ailleurs, jusqu’ici, il ne l’avait battu que sur gazon, c’était en 2019 au tournoi de Rosmalen.

« Ce fut un match difficile », a-t-il confié à Belga. « Adrian est en forme pour le moment. Il sort d’un très bon Open d’Australie (1/8e de finaliste, battu par Rafa Nadal). Il était très solide. Il a bien servi aux moments importants. Il a mieux joué aussi. Pour ma part, j’ai fait trop de fautes lorsque je devais être plus offensif et l’agresser. Et là, j’ai commis pas mal d’erreurs. La fin du premier set était vraiment serrée et un peu plus tendue. Et j’aurais pu repasser devant quand je reviens de 3-0 et que j’ai failli mener 4-3. Là, le match aurait pu tourner et cela aurait pu faire la différence. Mais bon, dans l’ensemble, il y a eu match avec l’adversaire. C’était une belle bagarre. En tout cas, il a mieux joué aujourd’hui », a confié un David Goffin en difficulté.

Un beau plateau malgré tout

Si le tenant du titre est déjà éliminé, d’autres tête d’affiche sont bien présentes. Avec en numéro un, l’Allemand Alexander Zverev (ATP 3) sera la tête d’affiche du tournoi. En revanche, le Canadien Félix Auger-Aliassime (ATP 9), initialement annoncé, est absent après avoir atteint les quarts de finale à Melbourne.

Ce sera la première fois qu’un joueur classé numéro trois mondial disputera le tournoi de Montpellier. À 24 ans, Zverev compte dix-neuf titres sur le circuit ATP. Pour compléter la belle allure du plateau, on notera aussi la présence de l’Espagnol Roberto Bautista Agut (finaliste en 2021).

Côté surprises, on peut déjà noter l’élimination de Nikoloz Basilashvili (ATP 21) par le Bosnien Damir Dzumhur (ATP 152) au 2e tour. De même que celle du français Gaël Monfils (ATP 20), déjà sacré à trois reprises à Montpellier (2010, 2014, 2020), par le jeune suédois Mikael Ymer (ATP 83) en 57 minutes à peine. Une vraie déconvenue pour le joueur tricolore qui était quart de finaliste à Melbourne.

Gasquet à domicile

Des têtes de série sorties prématurément qui laisseront la place aux outsiders. De quoi pimenter la compétition. Si Bautista Agut et Zverev sont désormais les deux joueurs qui risquent de se disputer le titre, puisqu’ils pourraient se retrouver au stade la finale, d’autres joueurs auront l’occasion de s’illustrer dans cette dernière partie de tournoi. Comme le vétéran Richard Gasquet, 35 ans et 75e joueur mondial, qui s’est défait d’Ugo Humbert au premier tour (ATP 40), mais non sans mal. « C’est sûr que si je prends 7-6 après une heure et quart alors que je suis à Shanghai, ce sera plus difficile de trouver la motivation qu’ici», a expliqué le joueur. « Ici » à Montpellier, c’est presque à domicile qu’il évolue. En effet, comme l’explique le quotidien L’Équipe, depuis 2010 et la création du tournoi, Gasquet a pris l’habitude de dormir chez ses parents à Béziers à 45 minutes du stade.

 

Au point de faire de Montpellier son chant du cygne. « Pour l’instant, je suis encore compétitif, mais forcément, faudra surveiller le classement. Si t’es dans les cent premiers, tu continues à jouer… Mais si je descends trop, pourquoi ne pas stopper dans la région où j’ai joué tous les tournois de ma jeunesse ? Ouais, peut-être que j’arrêterai ici un jour, pourquoi pas l’année prochaine», a-t-il confié au média français. Une belle histoire qui pourrait prendre fin après plus de 20 ans sur le circuit professionnel. Mais d’ici là, il a encore de belles pages à écrire. Et pourquoi pas cette année, ici, chez lui ?

Astuce

Faites le plein d’émotions et profitez de vos sports préférés avec VOOSPORT WORLD, le meilleur du sport international, inclus dans les packs TRIO MAX ou QUATRO MAX

Crédits images @Belga

Cela pourrait aussi vous intéresser

Sports
06 décembre 2023

Manchester United, quand les diables ne font plus peur à personne

Lire la suite
Sports
28 novembre 2023

Jérémy Doku, l'impatient anglais

Lire la suite
Sports
21 novembre 2023

Manchester City – Liverpool, le sommet des dieux

Lire la suite