i

La navigation sur ce site n'est pas optimisée pour votre navigateur

Veuillez utiliser une version récente de Google Chrome, Mozilla Firefox, Safari ou Microsoft Edge pour profiter au mieux de l'expérience.

Trouver un navigateur moderne
Sports 23 décembre 2021

Tottenham – Crystal Palace: c’est quoi la touche Conte avec les Spurs ?

speedline__spacer

Arrivé début novembre en pompier de service dans le nord de Londres, Antonio Conte a disputé son premier choc face aux Reds avec un bon point pris dans un match spectaculaire. Invaincu jusqu’ici en Premier League, qualifié pour les demies de la Coupe de la Ligue, le manager italien a déjà pu imposer sa patte à Tottenham. Par Thibault Drèze, journaliste de la rédaction des sports. 

 

Astuce

Profitez de tous les matchs de Premier League grâce à VOOSPORT WORLD !

Avec 11 points sur 15 en Premier League, les 5 premiers matches de championnat de Conte en Angleterre offrent de belles perspectives aux Spurs qui avaient perdu la moitié de leurs matches jusque-là sous Nuno Espirito Santo. Mais l’actualité récente des Spurs a surtout été marquée par la situation sanitaire au sein du club. Quatre matches ont été remis : Rennes-Tottenham en Conference League, ce qui a finalement coûté la qualification, ainsi que les matches de championnat face à Burnley, Brighton et Leicester. Malgré tous ces reports, Tottenham semble mieux se comporter depuis l’arrivée du technicien italien. Tentative d’explication.

Une stabilité défensive

Visiblement insatisfait du niveau physique de ces joueurs, l’Italien a tout d’abord serré les boulons dans ce secteur. Les entraînements sont devenus plus intenses et surtout, le manager a voulu marquer le coup au niveau du régime alimentaire des joueurs. Fini le ketchup et les pizzas. Les joueurs devront manger davantage de fruits. « Je considère qu’une bonne alimentation et une bonne attitude sont très importantes, car pour le joueur, l’entraînement et le match ne sont pas les seuls éléments à prendre en compte. Je pense que vous devez vous préparer de la meilleure façon possible. Le sommeil est très important et une bonne alimentation est très importante aussi. Ces deux aspects aident le joueur à récupérer plus rapidement. Pour être professionnel, il faut avoir toutes ces situations à l’esprit », avait déclaré Conte à son arrivée. De quoi, sans doute, chambouler les habitudes. Une fois la bataille de la cantine menée, il allait devoir s’attaquer au jeu.

« Jouer trop offensif n’est pas bon, trop défensif non plus et le bon équilibre est de rendre votre équipe stable et prête à avoir de bons résultats », explique l’ancien coach de Chelsea. « Je veux avoir de bons résultats pendant une longue période, pas pendant un seul match et avoir des hauts et des bas par la suite. Les hauts et les bas ne sont pas bons si vous avez un objectif dans votre club. » Si le discours semble évident, il marque une volonté de bien faire. Réputé défensif, Conte veut que cela se sente. Peut-être aidé par les reports, qui permettent à son équipe de respirer dans cette période très intense en compétitions diverses et variées, Tottenham a au moins le temps de reprendre son souffle dans cette période transitoire. Un cadeau de la providence pour un coach qui, on l’a vu, avait promis de se concentrer d’abord sur la défense en prenant les rênes des Spurs.

Des intentions rapidement mises en pratique. Fini la défense à quatre, qui était en vigueur jusqu’à son arrivée à Londres, bonjour le système à trois derrière. Le moins que l’on puisse dire c’est que l’impact a été immédiat. Trois buts encaissés seulement en cinq matches de Premier League. Pour composer sa défense, le manager a pu compter sur un très bon Cristian Romero lors de ses deux premiers matches à la tête de Tottenham. Mais la blessure de l’Argentin a déjà dû contrecarrer les plans du Transalpin. En effet, il formait un bon trio avec Dier et Davies. Une opportunité saisie par Sanchez, qui semble avoir les faveurs de Conte jusqu’ici.

Energizer

Outre les adaptations tactiques, une des vraies forces du nouveau manager des Spurs, c’est sa capacité à diffuser de l’énergie. Cela s’est certainement remarqué au coup de sifflet final, lors de son premier match au Hotspur Stadium en Premier League. Tottenham vient de battre Leeds 2-1 et Conte est fou de joie. Il arrange la foule, prend ses joueurs dans les bras, hurle. Comme une bête féroce, il veut montrer sa rage. Non pas pour faire peur, mais pour réveiller la passion de ses joueurs, de ses remplaçants et du stade. La foule dans les gradins en avait d’ailleurs sans doute besoin. Conte est l’homme idéal pour insuffler l’énergie qui a trop longtemps fait défaut dans ce magnifique stade. Où un autre showman a souvent dû le faire face à tribunes vides. Sans étincelle, Mourinho ne pouvait pas lancer le feu.

 

Conte est cette personnalité magnétique qui va tout faire pour tirer le meilleur de ses joueurs et qui va les pousser à se battre. Une fusion nécessaire et qui fait rayonner les Spurs.

À la mi-temps de ce même match face à Leeds, l’Italien a exhorté ses hommes à faire les efforts supplémentaires. Un message bien compris par Reguilon, buteur victorieux. Sa célébration rageuse sur ce but n’est pas le fruit du hasard. L’énergie de Conte l’avait transcendé. « Nous avons tout donné. C’est la voie à suivre maintenant », déclarait le latéral espagnol à la fin du match. Le message est passé dans le vestiaire et, depuis son arrivée, Tottenham est la troisième équipe la plus performante en championnat. Autre donnée qui montre la volonté de ses joueurs de remonter la pente : Tottenham est passé de la dernière à la première place des équipes qui courent le plus.

Bien sûr, Conte n’est pas magicien. Tous les problèmes ne vont pas s’évaporer. Il y a d’abord cette défaite embarrassante face à Mura en Conference League. Un revers qui a certainement plus pesé dans l’élimination que le match, finalement non joué, face à Rennes. Puis il y a les chantiers au sein de son effectif. Si le manager italien a su rapidement insufflé une nervosité positive et donné une identité aux siens, il va devoir faire des choix importants. Qui recruter et qui laisser partir. La fenêtre de transfert hivernale sera donc un vrai tournant dans la saison.

 

Certes, le Covid n’a pas aidé et ses joueurs ont été pleinement touchés. Ce qui n’a pas laissé Conte en pleine possession de son effectif. Mais il a beau améliorer la former individuelle de ses joueurs, les transformer en guerriers en leur donnant du caractère, il aura besoin d’un influx supplémentaire de qualité s’il veut remporter une Coupe ou s’approcher du niveau d’équipe comme Chelsea, Liverpool ou Manchester City. D’abord en attaque. Car si Kane, avec ses deux buts marqués en Premier League, ne carbure pas à ses standards habituels, il est le seul vrai numéro 9 de l’effectif. L’Italien voudra certainement recruter une doublure au capitaine de l’Angleterre. Daniel Levy, président du club, a fait preuve de grandes ambitions en recrutant Conte. Reste à voir s’il fera de même en ce qui concerne son effectif.

Astuce

Faites le plein d’émotions et profitez de vos sports préférés avec VOOSPORT WORLD et VOOSPORT, le meilleur du sport international et du football belge, inclus dans les packs TRIO MAX ou QUATRO MAX. Mieux encore, pour la saison 2020-2021, VOOSPORT est offert dans tous les packs avec mobile (QUATRO et TRIO MOBILE).

Cela pourrait aussi vous intéresser

Sports
21 janvier 2022

Chelsea – Tottenham: les retrouvailles de Conte le bosseur avec les Blues

Lire la suite
Sports
20 janvier 2022

PSV-Ajax, la crème du football hollandais avec un accent belge sur Divertissez-VOO

Lire la suite
Sports
14 janvier 2022

Manchester City – Chelsea: des Skyblues conquérants, dominants et pourtant sans attaquant

Lire la suite
Promo
Prolongation exceptionnelle
Profitez d’un incroyable cadeau au choix selon votre pack
Prolongation exceptionnelle