i

La navigation sur ce site n'est pas optimisée pour votre navigateur

Veuillez utiliser une version récente de Google Chrome, Mozilla Firefox, Safari ou Microsoft Edge pour profiter au mieux de l'expérience.

Trouver un navigateur moderne
Sports 31 décembre 2021

Vision du jeu : l’atout analytique de VOOSPORT WORLD

speedline__spacer

Présent depuis de nombreuses années dans les analyses sportives sur chaîne VOOSPORT, Christian Schaekels, la figure de proue de « Vision du jeu », fait désormais partie intégrante de PL Club, votre rendez-vous hebdomadaire consacré à la Premier League, au travers de ses analyses. Il lève un coin du voile sur son travail. Par Thibault Drèze, journaliste de la rédaction des sports. 

Ces 20 dernières années, le football et l’analyse qu’on en fait ont terriblement évolué. Grâce aux outils technologiques d’une part, mais surtout grâce à la compilation de données d’autre part. En effet, sous le nom général de data analyst, on retrouve beaucoup d’acteurs qui proposent des statistiques brutes et qui doivent aider aussi bien le journaliste à analyser, et le spectateur à comprendre. Mais tous n’ont pas la même vision ou traitement de ces données. Chez VOOSPORT, le choix a été fait d’analyser les modèles de jeu plutôt que les datas brutes. Explications.

Astuce

Retrouvez tous les matchs de la Premiere League sur VOOSPORT WORLD !

Une vision sur le jeu

Ancien joueur professionnel au RWDM dans les années 90 aux côtés de Franky Vercauteren et entraîné par un certain Hugo Broos, Christian Schaekels, à la tête de Vison du Jeu, n’a pas toujours été branché statistiques et analyse.

« On ne peut pas dire que j’ai toujours été attiré par les données d’analyse. Tout s’est fait progressivement », explique-t-il. « Après ma carrière de joueur, j’ai naturellement fait l’école des entraîneurs. Aux côtés de Jean-François Remy notamment. Ensuite, fin des années 90, je suis arrivé à Canal +. Dans un premier temps je devais analyser le football français. Ensuite, après diverses capsules ou encore les statistiques en direct depuis le car régie pour le football belge, j’ai eu une étincelle dans mon esprit».

Une idée qui vient de son étude de la prise de conscience par le mouvement et de la volonté de l’appliquer lors des analyses en télévision. « Le constat était de se dire qu’on faisait des bandes-annonces pour les matches, qu’on donnait envie aux gens de regarder, mais si ça finissait par 0-0, on n’avait pas grand-chose à dire. Je voulais travailler en amont en montrant les modèles de jeu des équipes et orienter l’œil du spectateur sur ce qu’il est pertinent d’observer durant un match. C’est comme cela que Vision du Jeu est né ».

D’autant plus qu’à l’époque de nombreux outils statiques commençaient à voir le jour, sans pour autant apporter une touche pédagogique. « Quand Opta est arrivé je me suis dit, en tant qu’amoureux du football, que de balancer des données brutes, parfois totalement abstraites, n’avait pas beaucoup de sens, sans être expliquées. Surtout, cela n’expliquait pas le jeu, cela n’aidait pas à comprendre ».

C’est donc comme cela que Vison du Jeu est arrivé sur nos antennes, d’abord en créant des capsules technico-tactiques, ensuite être présent en direct avec le journaliste et le consultant pendant le match et sous la forme que l’on connaît actuellement. Des concepts appliqués durant le premier confinement avec les fameux VOOzoom qui préfaçaient les journées de Premier League en mode confiné, avant d’avoir sa déclinaison en plateau depuis le début de cette saison 2021/22 et l’arrivée de PL Club. Dans ce rendez-vous hebdomadaire, Christian préface les matches en orientant l’œil du spectateur sur les schémas récurrents des équipes afin de mieux comprendre comment elles évoluent sur un terrain et surtout, comment elles risquent d’amener le danger.

« Dans ma base de données, un but décortiqué selon plusieurs données. Le nom du buteur et du passeur, la minute, le type d’action qui amène le but, le lieu du but, son origine, la latéralité, la zone ou encore la tactique. Tout cela permet de dégager des récurrences, et ce sont ces récurrences qui permettent d’observer la façon de jouer d’une équipe ».

Pour arriver à construire cette base de données, ce sont plus 213.000 buts qui ont été analysés. Répartis dans 44 ligues, ce sont 33.000 buts par saison qui sont observés. Ce qui donne un minimum de 100 buts décortiqués par jour. « J’ai créé des blocs différents et quand on les connecte, un peu à l’image de la méthode  de la blockchain, cela donne une information. Si on veut savoir quel est le modèle de telle équipe en un coup d’œil, mes datas sont croisées et j’ai, en une page, toutes les informations nécessaires à la bonne compréhension du modèle offensif et défensif d’une équipe. En la situant en permanence avec le reste de la ligue ».

Le saviez-vous ?

Retrouvez Christian Schaekels dans l’émission PL Club.

Une approche unique

Vision du Jeu veut proposer un modèle d’analyse différent de ce qui se fait la plupart du temps. « En fait, ce n’est pas une analyse data, ou de statistique. J’analyse des intentions de jeu et les intentions des joueurs. Vu mon étude de la prise de conscience par le mouvement, je sais que le fait de conditionner un mouvement le rend plus probable et mieux exécuté. C’est l’aspect exclusif de Vision du Jeu. On peut aller au-delà des datas pures ». En effet, au lieu d’avoir une somme de données prise une à une, Christian Schaekels veut analyser des données avec un résultat plus global qu’une statistique isolée : un modèle de jeu. « C’est pour cela que l’unité de mesure la plus importante à mes yeux dans le football c’est le but. Et pas le presque but comme le met en avant la donnée des Expected Goals par exemple. Un but, c’est le résultat du travail, des répétitions et c’est surtout la conséquence prospects précédemment analysés qui se confirment. Le reste c’est de la pure supposition».

Une approche assumée qui veut pousser à ouvrir l’œil critique des spectateurs. « Globalement, je trouve qu’il y a un manque de partage de connaissance. Il faut faire grandir les gens dans leur réflexion, les faire regarder un match différemment. C’est surtout cela qu’on essaye de faire PL Club. Mais je ne veux certainement pas faire du jugement. Je préfère dire « on observe que ». Mais je ne vais pas dire « c’est bien ou pas bien ». Je ne suis là pas juger le travail des professionnels, qui restent des êtres humains ».

Et si vous pensiez que l’analyse des rencontres de football à travers les données avait atteint sa limite, détrompez-vous, il reste encore de nombreuses pistes à explorer. Les moyens technologiques pourraient bouleverser encore plus la façon d’analyser et surtout de transmettre les informations. « Pour moi, le futur de l’analyse des données passera par la réalité augmentée. Arriver à utiliser la récurrence des modèles de jeu via un casque de réalité virtuelle et éduquer les joueurs par ce biais. Faire vivre les buts aux joueurs afin de comprendre encore mieux les mécaniques. C’est l’étape suivante selon moi », explique Christian Schaekels.

Astuce

Faites le plein d’émotions et profitez de vos sports préférés avec VOOSPORT WORLD et VOOSPORT, le meilleur du sport international et du football belge, inclus dans les packs TRIO MAX ou QUATRO MAX. Mieux encore, pour la saison 2020-2021, VOOSPORT est offert dans tous les packs avec mobile (QUATRO et TRIO MOBILE).

Cela pourrait aussi vous intéresser

Sports
21 janvier 2022

Chelsea – Tottenham: les retrouvailles de Conte le bosseur avec les Blues

Lire la suite
Sports
20 janvier 2022

PSV-Ajax, la crème du football hollandais avec un accent belge sur Divertissez-VOO

Lire la suite
Sports
14 janvier 2022

Manchester City – Chelsea: des Skyblues conquérants, dominants et pourtant sans attaquant

Lire la suite
Promo
Prolongation exceptionnelle
Profitez d’un incroyable cadeau au choix selon votre pack
Prolongation exceptionnelle