i

La navigation sur ce site n'est pas optimisée pour votre navigateur

Veuillez utiliser une version récente de Google Chrome, Mozilla Firefox, Safari ou Microsoft Edge pour profiter au mieux de l'expérience.

Trouver un navigateur moderne
Sports 17 décembre 2021

Wolverhampton – Chelsea: des Loups qui doivent montrer les dents

speedline__spacer

Orphelin de son leader, Nuno Espirito Santo, engagé à Tottenham cet été, mais qui n’a pas passé l’automne, Wolverhampton doit apprendre avec un nouveau manager, portugais lui aussi, Bruno Lage. Un apprentissage qui rend l’équipe inconstante en Premier League. Dimanche, les Wolves reçoivent Chelsea pour un défi de taille qui sera à suivre en direct sur VOOSPORT WORLD. Par Thibault Drèze, journaliste de la rédaction des sports.

Le saviez-vous ?

Retrouvez tous les matchs de la Premiere League sur VOOSPORT WORLD !

Revenus parmi l’élite en 2018 après un titre en Championship, les Wolves avaient été l’équipe frisson de la saison suivante en terminant 7e. Performance égalée lors de la saison qui suivait (2019-2020). La 13e place de la saison dernière était donc perçue comme une déception, tant l’équipe s’était montrée à la hauteur de la compétition. Et ce début de saison compliqué vient quelque peu confirmer l’idée que Wolverhampton semble avoir perdu de sa férocité dans la savane de la Premier League. Avec trois défaites pour entamer la saison, Bruno Lage, arrivé cet été, s’est sans doute gratté la tête pour trouver des solutions. Ce qui a été le cas fin septembre, courant octobre avec une belle série de 5 matches sans défaites. Les performances restent cependant irrégulières, ce qui caractérise assez bien cette saison du côté de la banlieue de Birmingham.

Carence de but

Pour l’initié à la Premier League, Wolverhampton devrait faire partie du Top 8 toutes les saisons. Or, il a fallu attendre la 10e journée pour que les Wolves intègrent les 8 premières place au classement. C’est aussi ce qui explique ce sentiment mitigé à propos des performances des hommes de Lage. Un rapide coup d’œil à l’effectif suffit aussi pour se dire que Wolverhampton doit faire mieux. Il faut dire que les cadres manquent à l’appel. Raúl Jiménez, la machine à buts mexicaine avait marqué 13 et 17 buts lors des deux 7e place de Wolverhampton. La saison dernière, il avait été écarté des terrains une bonne partie de la saison suite à sa blessure au crâne survenue dans un match contre Arsenal. Cette année, après 17 journées, il n’a marqué que 3 buts et s’est fait remarquer de la mauvaise manière en étant exclu face à Manchester City lors de la 16e journée. Mais c’est toute l’équipe qui est à la peine offensivement. En effet, avec 13 roses, Wolverhampton est la deuxième pire attaque du championnat devant Norwich et ses pauvres petits 8 buts. D’ailleurs, avant la victoire de mercredi face à Brighton, les Wolves ont enchaîné une série de 4 matches sans marquer. Un mutisme qui fait tache.

Pourtant, l’effectif est le même et les intentions sont toujours aussi bonnes. L’équipe se procure d’ailleurs plus d’occasions que la saison dernière. Il faut dire que Pedro Neto, blessé au genou en avril dernier, manque cruellement (5 buts et 6 assists la saison dernière) et que la recrue estivale en provenance de Barcelone, Francisco Trincão, n’a pas vraiment eu d’impact (1 seul but marqué). Et quand on regarde la liste des buteurs, on est loin des standards. Adama Traoré et Fabio Silva n’ont pas marqué, Ruben Neves qu’une seule fois et Jiménez, on l’a vu, reste coincé à trois buts. Finalement, le meilleur buteur de la meute est Hee-chan Hwang et ses 4 buts. Prêté par Leipzig, le Coréen de 25 ans est la bonne surprise de Molineux. Mais le constat est global. Trop de passes faciles dans le camp adverse. Pas assez de tempo, de rythme, de combinaisons offensives pour faire sortir les défenseurs adverses de leur position. Absente, et cela s’est fort ressenti dans le 0-0 des Wolves face à Burnley, la folie de Ruben Neves semble revenir peu à peu. Il a d’ailleurs été très bon dans la victoire face à Brighton. C’est, en effet, lui qui a donné l’assist sur le but de Saïss. De bon augure pour la suite.

La force de Lage

Si Wolverhampton marque peu, l’équipe encaisse très peu aussi. L’équipe de Bruno Lage est la 4e meilleure défense de Premier League. En effet, en termes de résilience, de discipline et d’organisation, ils sont très solides et par conséquent, très difficiles à battre. Il faut dire que les joueurs ont de qui tenir. Cela fait plusieurs saisons, sous la direction de Nuno Espirito Santo, que les Wolves ont un ADN défensif. Malgré l’arrivée de Lage, le système n’a pas changé. Avec une défense à 3 identique, composée des mêmes défenseurs centraux, avec les mêmes milieux axiaux et des principes fort similaires.

« Maximilian Kilman a été une révélation. Conor Coady a produit quelques-unes des meilleures prestations de sa carrière de joueur des Wolves ces dernières semaines (il a également bien géré Michail Antonio et Chris Wood, deux attaquants physiques contre lesquels il a eu du mal par le passé, avec confiance). Romain Saiss a été très régulier. Bien sûr, il lui arrive de faire des passes mal placées, mais sa contribution a été solide. Et derrière eux, le gardien de but José Sa, recruté cet été, s’améliore de semaine en semaine », détaille justement The Athletic à propos de cette arrière garde.

Un point de vue confirmé par le coach. « Maintenant, tout le monde parle de Max. Et c’est justifié. Il a déjà eu plus de minutes que la saison dernière et est en train de grandir. Coady, je pense qu’il s’adapte à la façon dont nous jouons, en essayant de contrôler les lignes et aussi en s’approchant davantage de l’espace devant lui. Mais, ce n’est pas seulement les défenseurs, c’est tout le monde qui y travaille ». Ce n’est pas pour rien que les Wolves ont bien ennuyé deux des formations les plus offensives du monde. Contre Liverpool, à quelques secondes près, ils arrachaient un point mérité et contre Manchester City, à 11 contre 11, ils auraient sans doute pu espérer un peu plus. Ce n’est pas pour rien que les 3000 supporters ayant fait le déplacement à l’Etihad ont ovationné leur équipe malgré la défaite. Eux aussi ont apprécié les efforts fournis.

Finalement Wolverhampton a tous les ingrédients de la formule magique. On dit souvent qu’il faut construire à partie de l’arrière et de la défense pour arriver à obtenir des résultats sur le long terme. S’ils arrivent à ajouter un peu de cohérence et de qualité en tout en combinant avec cette rigidité défensive, ils pourront commencer à envisager une belle remontée au classement.

 

 

Crédits images @Belga

Astuce

Faites le plein d’émotions et profitez de vos sports préférés avec VOOSPORT WORLD et VOOSPORT, le meilleur du sport international et du football belge, inclus dans les packs TRIO MAX ou QUATRO MAX. Mieux encore, pour la saison 2020-2021, VOOSPORT est offert dans tous les packs avec mobile (QUATRO et TRIO MOBILE).

Cela pourrait aussi vous intéresser

Sports
21 janvier 2022

Chelsea – Tottenham: les retrouvailles de Conte le bosseur avec les Blues

Lire la suite
Sports
20 janvier 2022

PSV-Ajax, la crème du football hollandais avec un accent belge sur Divertissez-VOO

Lire la suite
Sports
14 janvier 2022

Manchester City – Chelsea: des Skyblues conquérants, dominants et pourtant sans attaquant

Lire la suite
Promo
Prolongation exceptionnelle
Profitez d’un incroyable cadeau au choix selon votre pack
Prolongation exceptionnelle