Sports 23 février 2022

L’ATP d’Acapulco et de Dubaï, une histoire de première place mondiale

speedlines__bg__picture

Ce sont les deux tournois ATP 500 que bon nombre de joueurs cochent dans leur calendrier en ce mois de février. L’occasion, notamment, pour Novak Djokovic de jouer son premier match de la saison aux Émirats arabes, tandis que Daniil Medvedev tentera dans le même temps, au Mexique, de lui chiper sa 1ère place mondiale. Deux tournois à suivre sur VOOSPORT WORLD. Par la rédaction des sports.

Le saviez-vous ?

Profitez de tous les matchs de tennis sur VOOSPORT WORLD !

Djokovic, une opportunité à saisir !

Ne devant pas être vacciné pour disputer le tournoi de Dubaï, le n°1 mondial, qui est depuis maintenant 360 semaines au sommet du classement, a pu disputer son premier match officiel de 2022. Une entrée réussie, puisqu’il a gagné son match contre Lorenzo Musetti (ATP 58) pour son retour à la compétition. Après l’affaire médiatique en Australie qui lui a valu d’être expulsé du pays en ne pouvant donc défendre son titre au premier Grand Chelem de l’année, Djoko s’est d’abord reposé en Serbie avant de reprendre le chemin des entraînements.

Pour rappel, le Serbe s’était vu attribuer une expansion médicale pour pénétrer sur le territoire, élément déclenchant la polémique sportive de ce début d’année. Son isolement dans un hôtel, de fausses informations médicales et des audiences au tribunal ont rythmé le quotidien du joueur pendant deux semaines. Dans sa conférence de presse de prétournoi, l’homme aux 20 Grands Chelems a évoqué sa préparation et son impatience de rejouer tout en pensant déjà au reste de la saison. « Sachant que j’étais autorisé à venir à Dubaï, avec mon équipe, on a pu mettre en place un plan de trois-quatre semaines. Et maintenant que je suis ici, je peux dire que je suis aussi bien préparé que possible et enthousiaste. Cependant, je vais devoir suivre les règles. À chaque fois que je serai autorisé à disputer un tournoi, j’essaierai d’aller dans ce pays pour jouer. Évidemment, je n’ai pas l’intention de jouer une saison pleine. J’avais en tête de faire de mon mieux au grand Chelem et dans certains des Masters 1000. Mais en ce moment, la situation est évidemment différente pour moi. Je ne peux vraiment pas choisir. Il faudra que j’aille jouer où je pourrai, partout où j’en aurai l’opportunité ». Le natif de Belgrade a également avoué ne pas connaître les scénarios pour garder sa place de n°1 mondial, mais serait content pour le Russe en cas de passage du flambeau.

Nadal et Medvedev dans la même partie de tableau au Mexique

Si Dubaï et Acapulco se répartissent régulièrement les meilleurs joueurs du circuit, ce sont bien les courts mexicains qui raflent la mise cette année avec la présence de la moitié du top 20 dont Stefanos Tsitsipas, Alexander Zverev (tenant du titre), Daniil Medvedev, Rafaël Nadal et Matteo Berrettini. Si le Russe et l’Espagnol veulent confirmer leur forme du début de saison après leur finale à l’Open d’Australie, ils devront avoir affaire à des joueurs redoutables sur dur avant de se rencontrer potentiellement en demi-finales.

Cependant, le n°4 mondial évite déjà le piège du premier tour contre le gros serveur Reilly Opelka qui s’est retiré. Il affrontera alors Denis Kudla (ATP 100).

Astuce

Retour sur le tournoi ATP de l’Open Sud de France.

Medvedev sur le toit du tennis mondial ?

Le n°2 mondial a les cartes en main pour encore faire évoluer son classement et rentrer dans l’histoire du tennis en devenant le 2e russe et le 27e joueur à prendre la tête du classement ATP. Pour réaliser cet exploit sans prendre en compte le parcours de Novak Djokovic à Dubaï, le récent gagnant de l’US Open devra remporter Acapulco. Avec son flegme et son humour qui lui est propre, Medvedev a répondu à la possibilité de devenir numéro mondial. «Nous ne pouvons jamais savoir ce qu’il va se passer en tennis. Cela peut se faire dans cinq ans, peut‐être dans deux ans ou dans les prochaines semaines. Mais ce serait un nouveau numéro 1 mondial pour la première fois depuis 18 ans. Federer, Nadal, Djokovic et Murray étaient devant jusqu’à maintenant. À un moment, cela va arriver. Et bien sûr, nous voulons tous être le premier à le faire et à rester à cette place le plus longtemps possible. Je ne me considère pas du tout comme le leader de quoi que ce soit, mais devenir le premier à franchir cette étape serait une chose positive pour mon CV», a-t-il expliqué dans un entretien à Tennis TV. Au premier tour, il s’est facilement défait de Benoit Paire (ATP 49).

Zverev pète un plomb, Tsitsipas veut se reprendre

Avec une fin de saison 2021 tonitruante, remportant notamment Cincinnati et les Masters, Alexander Zverev arrivait au Mexique en tant que tenant du titre, mais non sans quelques doutes. Le géant allemand avait avoué que la possibilité de gagner son premier Grand Chelem en Australie et par la même occasion se rapprocher considérablement de la place de n°1 mondial l’avait rendu nerveux. Avant son élimination en 1/8èmes de finale face au Canadien Denis Shapovalov (ATP 14), il avait aussi connu la défaite à l’ATP Cup contre Felix Auger-Aliassime qui a d’ailleurs déclaré forfait pour une blessure au dos à Dubaï (ATP 9). Inscrit au tournoi 250 de Montpellier, le n°3 mondial avait atteint la finale pour tenter de remporter son 20e titre, mais a connu une désillusion en perdant en 2 sets 6-4, 6-3 face au Kazakh Bublik (ATP 30).

Des échecs qui ont peut-être déclenché son ire dans la nuit de mardi à mercredi. Après avoir remporté son premier match contre l’Américain Jenson Brooksby après plus de trois heures de jeu (3-6, 7-6, 6-2), faisant de ce match celui au dénouement le plus tardif de l’histoire (4h55 heure locale), il devait disputer un match en double quelques heures plus tard. Engagé avec le Brésilien Marcelo Melo, les nerfs de l’Allemand ont craqué après sa défaite contre le duo composé du Britannique Lloyd Glasspool et du Finlandais Harri Heliövaara. En effet, Zverev a violemment frappé la chaise de l’arbitre à plusieurs reprises en insultant l’arbitre. Un comportement qui lui a valu l’exclusion du tournoi. L’année démarre décidément mal pour lui.

Pour Stefanos Tsitsipas, les mois passent et se ressemblent. En effet, après une blessure au coude en novembre dernier, le joueur de 23 ans n’a pas pu profiter pleinement des Masters avant de revenir en janvier pour l’ATP Cup et l’Open d’Australie. Tsitsipas reste un joueur solide, mais aussi souvent fragile contre des joueurs moins bien classés. Après des défaites surprises contre Diego Schwartzman, Felix Auger-Aliassime et Roman Safiullin, le n°4 mondial abordera Acapulco avec l’envie de casser sa mauvaise série de défaites.

Acapulco et Dubai devraient donc tenir toutes leurs promesses avec des matches alléchants en perspective. Medvedev nouveau n°1 mondial ? Nadal pour la confirmation ? Tsitsipas pour casser sa mauvaise période ou pour douter encore un peu plus à l’aube de l’ATP 1000 californien d’Indian Wells ? Réponse dès vendredi sur VOOSPORT WORLD.

Astuce

Faites le plein d’émotions et profitez de vos sports préférés avec VOOSPORT WORLD, le meilleur du sport international, inclus dans les packs TRIO MAX ou QUATRO MAX

Crédits images @Belga

Cela pourrait aussi vous intéresser

Sports
09 avril 2024

Des quarts de finale d'Europa et Conference League de très haut niveau sur VOOSPORT WORLD

Lire la suite
Sports
03 avril 2024

Manchester United – Liverpool, un match dans l’enfer d’Old Trafford avec vue sur le paradis

Lire la suite
Sports
29 mars 2024

Face-à-face explosif : Manchester City affronte Arsenal dans un match déterminant pour le titre

Lire la suite