i

La navigation sur ce site n'est pas optimisée pour votre navigateur

Veuillez utiliser une version récente de Google Chrome, Mozilla Firefox, Safari ou Microsoft Edge pour profiter au mieux de l'expérience.

Trouver un navigateur moderne
Mobile

Le paiement sans contact : pour qui, pour quoi, comment ?

speedline__spacer

Rapide et pratique pour les petits achats, la technologie sans contact a gagné en popularité au cours des dernières années. Mais il existe toujours des réfractaires quand il s’agit de payer sans entrer son code ou en dégainant son smartphone. Alors avantages, risques, procédures : qu’en est-il exactement ?  

Payer sans contact ça veut dire quoi ? Comme son nom l’indique, c’est un mode de paiement qui ne nécessite plus de contact. Lors de votre passage à la caisse, au lieu d’introduire votre carte de banque et d’entrer votre code PIN, il suffit d’approcher votre carte bancaire, votre smartphone ou encore votre montre connectée à quelques centimètres du terminal de paiement électronique. La transaction se valide, et le tour est joué. Simplissime ! Plus besoin de toucher le terminal ni de vous souvenir de votre code bancaire ; encore moins de trouver un distributeur ou de compter vos petites pièces. La belle vie ! Il existe aujourd’hui deux moyens de payer sans contact : via carte bancaire ou grâce aux smartphones et montres intelligentes.

D’accord, mais comment fonctionne le paiement sans contact ?

Le paiement sans contact s’appuie sur la technologie NFC (Near Field Communication ou « communication en champs proches » dans la langue de Molière). C’est une technologie sans fil qui utilise des fréquences radio à très courte portée. Les deux éléments (votre carte/smartphone et le terminal) peuvent communiquer entre eux via ces ondes afin de réaliser la transaction. Comme lorsque vous validez votre Mobib, votre badge au travail ou votre bracelet électronique pour régler vos bières en festival. Tous ces objets sont équipés d’une puce NFC. C’est cette puce qui va émettre les ondes radio, et le terminal de paiement qui va les lire et les traiter.

Comment savoir si votre carte de banque possède le sans contact ?

Si un pictogramme composé de 4 petites ondes radio figure sur votre carte (un peu comme le symbole wifi), c’est tout bon. Vous pourrez alors payer sans contact aux terminaux de paiement affichant le même pictogramme, qui sont d’ailleurs quasiment tous équipés de cette technologie. Actuellement, la plupart des cartes bancaires (BNP, Belfius, CBC, ING, etc.) contiennent une puce NFC. Si ce n’est pas votre cas, contactez votre banque.

Comment payer sans contact avec son smartphone ?

Il est aussi possible d’effectuer des paiements sans contact via votre smartphone. La grande majorité des smartphones moyen et haut de gamme bénéficie de la fameuse puce NFC.

  • Pour les appareils Android, les clients de la plupart des banques belges peuvent utiliser l’application Payconiq by Bancontact. Téléchargez l’application via Google Play puis suivez les instructions. Vous devrez y lier une ou plusieurs cartes Bancontact. Google Pay et Belfius Mobile sont d’autres applications de paiement sans contact pour appareils Android, mais elles ne fonctionnent que pour les clients de certaines banques.
  • Sur un appareil iOS, le paiement se fera via l’application Apple Pay, et vous pouvez activer le paiement en déverrouillant votre téléphone.

Astuce

Votre smartphone est trop ancien et ne contient pas de puce NFC ? Découvrez les smartphones au meilleur prix des Packs VOO.

Quel montant pouvez-vous payer avec le « sans contact » ?

Le paiement sans contact vous permet de payer des petits achats jusqu’à 50€ (auparavant cela plafonnait à 25€, mais cette somme a été doublée depuis la crise du Covid). Vous ne devrez saisir le code PIN de votre carte ou utiliser le code, Face ID ou Touch ID sur votre smartphone que lorsque le montant dépasse 50€. En cas de paiements successifs sans contact et sans code PIN, la limite cumulée est de 100€. Vous pouvez toujours faire une demande auprès de votre banque pour voir si vous pouvez augmenter temporairement ce plafond.

Quels sont les avantages à payer sans contact ?

Rapidité : on a fait le test, il vous faudra 2,36 secondes (si pas moins) pour régler votre sandwich à la caisse du supermarché. En effet, nul besoin de renseigner votre code PIN ni d’attendre la monnaie de retour sur votre billet de 20. Si tout le monde s’y mettait, on ne passerait plus 3 heures à faire la file (oui, c’est de vous qu’on parle, en train de compter minutieusement vos piécettes alors que les clients derrière vous s’impatientent et roulent des yeux).

Flexibilité : plus la peine de paniquer si vous ne parvenez plus à mettre la main sur votre carte bancaire au moment de payer ! Vous pouvez toujours dégainer votre smartphone ou même votre montre connectée. Il ne vous faut que le réseau mobile le plus rapide de votre région et à vous la liberté !

Hygiène : eh oui, c’est important. On ne touche plus le clavier du terminal, encore moins de l’argent en espèces. Adieu, bactéries !

Moins de liquidités : le paiement sans contact se substitue au paiement par espèces sur certaines petites sommes. Cela permet de réduire la quantité de billets et de pièces qui transitent dans vos poches et finissent par faire diling-diling au fond de la machine à laver.

Sécurité : ce mode de paiement dématérialisé propose les mêmes standards et protocoles de sécurité que les transactions classiques par carte bancaire. Mais pour convaincre les plus frileux, on y consacrerait bien un paragraphe tout entier, non ?

Payer sans contact, est-ce vraiment sans risque ?

Soyons réalistes : le paiement involontaire n’est pas vraiment possible. Il faudrait, sans s’en rendre compte, approcher sa carte ou son smartphone à moins de quatre centimètres du terminal de paiement pour valider une transaction. Si ça arrive, ce n’est vraiment pas de chance.

Cela dit, comme il ne faut pas confirmer ce type de paiement, il est vrai que l’on perd un certain contrôle sur l’opération. Il existe donc des risques (minimes) de fraude, risques sur lesquels les « anti-sans contact » aiment beaucoup s’attarder. En cas de perte ou de vol de votre carte, une personne mal intentionnée pourrait, il est vrai, faire de (petits) achats sans avoir besoin de votre code.

C’est pour minimiser ces risques que les banques limitent le paiement sans contact à de faibles montants. Comme nous l’avons dit, au-delà de 50€, il vous sera demandé de renseigner votre code bancaire lors de l’achat. Après un certain nombre de transactions payées sans contact, vous devrez aussi composer votre code. Pour le smartphone, il y aura une étape d’authentification requise (code secret, en scannant son empreinte digitale ou par la reconnaissance faciale) dès que le montant de 50€ sera dépassé.

Que faire en cas de vol ou perte de carte ?

Contactez immédiatement votre banque et enclenchez la procédure STOP card, comme vous l’auriez fait il y a 10 ans de ça. Si le voleur a effectué des achats sans contact, vous ne perdrez en principe pas d’argent. Comme c’est votre banque qui vous permet de payer sans authentification, elle sera obligée de vous indemniser en totalité lorsqu’il est fait un usage frauduleux de votre carte après sa perte ou son vol. Donc, on le répète, il n’y a vraiment pas de quoi s’en faire. Allez, tous au sans contact !

Cela pourrait aussi vous intéresser

Mobile

Les services et produits disponibles dans vos boutiques VOO

Lire la suite
Mobile

Qu’est-ce que l’itinérance des données mobiles et pourquoi la désactiver ?

Lire la suite
Mobile

Réalité augmentée et réalité virtuelle : comment les utiliser et avec quelles applications ?

Lire la suite
speedline__spacer
exclu web
Jusqu'à
-60%
sur nos pack pendant 4 mois