i

La navigation sur ce site n'est pas optimisée pour votre navigateur

Veuillez utiliser une version récente de Google Chrome, Mozilla Firefox, Safari ou Microsoft Edge pour profiter au mieux de l'expérience.

Trouver un navigateur moderne
Sports 13 août 2021

Le show de la Premier League 2021-2022 revient et cela s’annonce intense

speedline__spacer

La respiration post euro est à peine expirée que la grande caravane de la Premier League anglaise annonce déjà son arrivée. Le championnat de foot le plus spectaculaire du monde revient pour une nouvelle saison et une chose est déjà certaine : on ne va pas s’ennuyer. As usual. Par notre journaliste Thibault Dreze. 

Les Three Lions n’auront pas eu le temps de ruminer leur défaite en finale de l’Euro bien longtemps. En effet, un mois plus tard à peine, les voilà déjà de retour sur le terrain. Un Euro qui a donné l’occasion à beaucoup d’amateurs de foot de découvrir de quoi la Premier League est faite.

À l’image du tournoi de Kalvin Phillips, qui, tout comme son équipe de Leeds United la saison dernière, a épaté les observateurs. Sans oublier les stars comme Sterling, Kane, Maguire ou Grealish qui ont aussi tenu leur rôle cet été. Aujourd’hui, tout ce petit monde est de retour sur les greens anglais. Pour notre plus grand plaisir. Et celui des supporters puisque les stades pourront enfin accueillir à nouveau les fans dans les gradins. Une raison supplémentaire de suivre cette saison de Premier League 2021 et ses nouveautés.

Astuce

Ne ratez plus aucun match, ni évènement sportif, grâce à VOOSPORT WORLD !

Hégémonie de City, stop ou encore ?

La première question à se poser lorsqu’une saison débute c’est de savoir qui va tenir le premier rôle. Si au cinéma ou en télévision, celui-ci est connu dès le début, en football le casting se construit de semaine en semaine. La saison dernière a vu Manchester City dominer le championnat. Champion pour la troisième fois en quatre éditions. Il est donc logique d’imaginer que cette supériorité est bien partie pour se poursuivre. Parce que l’équipe de Pep Guardiola a fait preuve d’une telle maîtrise au cours des dernières années et, encore plus particulièrement, durant la deuxième partie de saison passée, qu’il n’y a pas de raison que cela cesse. D’autant plus que l’équipe s’est renforcée avec l’arrivée du prodige anglais Jack Grealish. Un véritable silex capable de l’étincelle que tout amateur de football veut voir sur un terrain. Imaginez cette spontanéité aux côtés de la régularité et l’efficacité d’un De Bruyne.

Sauf qu’une équipe s’est montrée encore plus forte. Le temps d’un match, certes, mais le Chelsea de Tuchel s’est invité au premier rang depuis l’arrivée du technicien allemand. Forts d’un titre de champion d’Europe, les Blues feront également partie des têtes d’affiche cette saison. Comme si cette victoire n’était que le commencement. Ils ont encore une grande marge de progression et on a de quoi être très optimistes vu le travail réalisé par Thomas Tuchel. L’Allemand a réussi à transformer une équipe brisée en une formidable machine à gagner en un rien de temps. Si la dynamique du club londonien pérenne lors de cet exercice 2021/22, Chelsea pourrait bien voler la vedette aux Citizens. Et si le club londonien parvient à rapatrier Romelu Lukaku, le scénario pourrait déjà livrer son premier twist. 7 ans après son départ de Fulham Road, il pourrait y faire un retour retentissant.

Astuce

Fan de Manchester City ? Découvrez notre article sur le retour en force de cette équipe (et son joueur phare Kévin De Bruyne) : City, le ciel bleu de Manchester !

Mais un autre club de Manchester aimerait aussi revenir sous le feu des projecteurs. Les Red Devils veulent retrouver leur lustre d’antan et se sont bien renforcés durant l’été avec les arrivées de Sancho et Varane. Eux qui donnaient l’impression de naviguer à vue jusqu’ici, auront à cœur de redevenir un prétendant au titre. Avec une politique de transfert plus cohérente et un coach qui commence à tirer le meilleur de son effectif, Manchester United peut doucement confirmer avoir des objectifs plus ambitieux.

Il faudra également surveiller les Reds de Liverpool. Après une saison plus que compliquée où le vernis a craqué de toute part, les hommes de Jurgen Klopp devront faire mieux. Le retour de leur talisman Van Dijk en défense sonnera quasiment comme un nouveau transfert, de quoi booster la confiance de tout le groupe. Du côté de la Mersey, on a goûté à la victoire et on fera tout pour faire passer l’amère saveur qu’a laissée la saison dernière.

Enfin, ce qui fait le sel du championnat d’Angleterre ce sont aussi les surprises. Comme Leicester, qui s’est installé dans le Top 6 depuis son titre, ou encore West Ham qui est passé tout près d’une qualification pour la Ligue des Champions la saison dernière. Le mercato jouera aussi son rôle. S’il semble bien calme pour le moment, tout pourrait s’emballer en cas de départ de Kane et c’est finalement tout ce qui occupe les esprits à seulement quelques jours de la reprise.

Brentford, prêt à butiner

Une reprise c’est aussi l’occasion d’apprendre à connaître les nouveaux. Outre Norwich et Watford, habitués à faire l’ascenseur, une troisième équipe débarque à la table des 20 plus grands clubs anglais. En effet, quand Brentford donnera le coup d’envoi du championnat d’Angleterre ce 13 août contre Arsenal, il deviendra le 50e club à jouer en Premier League (depuis sa création en 1992). Les Bees n’avaient plus évolué au plus haut niveau du football anglais depuis 1947. Promu via les play-offs de Championship au printemps dernier, Brentford sera l’équipe sur laquelle beaucoup de regards vont se poser. « Ce sera très intéressant de suivre cette équipe. Ils ont une approche très différente au niveau du recrutement. Une équipe sans star qui va évoluer dans un nouveau stade. C’est très excitant », se réjouit Serge Radermacher.

En effet, tout porte à croire que Brentford ne fera pas tache sur l’affiche de la Premier League. Ils pratiquent un style percutant et offensif et mettent en avant des jeunes issus d’une équipe réserve en plein essor, créée après la suppression de leur académie. Ils se sont montrés flexibles sur le plan tactique en alternant entre un 4-3-3, un 3-4-3 et un 3-5-2 la saison dernière. Le tout en restant cohérent avec leurs principes. Le parallèle avec un club comme Leeds est évident. Ils devront d’ailleurs s’inspirer de la façon dont le club du Yorshire a prospéré après sa promotion. « Nous devons repousser les limites et faire aussi bien que possible en Premier League, explique Pontus Jansson, capitaine de Brentford. Vu la façon dont ce club fonctionne, nous sommes entre de bonnes mains. »

« Pour une équipe qui monte, c’est très important de rester fidèle à ses principes, confirme Philippe Daman. Certaines équipes du bas de tableau ont essayé par le passé de s’adapter à la Premier League en achetant beaucoup de joueurs ou en modifiant leur style de jeu et se sont cassé les dents. Je pense que Brentford sera le genre d’équipe à ne pas s’enflammer et qui poursuivra sa bonne spirale. »

Toujours avec un accent belge

Qui dit Premier League dit aussi nombreux Diables Rouges à suivre. Ils sont actuellement 11 à évoluer en équipe première : Kevin de Bruyne (Man. City), Youri Tielemans, Timothy Castagne et Dennis Praet (Leicester), Leander Dendoncker (Wolverhampton), Leandro Trossard (Brighton), Christian Benteke (Crystal Palace), Michy Batshuayi (Chelsea), Divock Origi (Liverpool) et Christian Kabasale qui est de retour parmi l’élite avec les Hornets. Sans oublier le petit nouveau puisque Sambi Lokonga est passé d’Anderlecht à Arsenal. Un pas de géant pour certains vu le jeune âge du milieu de terrain. L’adaptation du joueur sera certainement un sujet de discussion cette saison.

« Je suis curieux de voir quelle place va prendre Sambi au sein de l’effectif des Gunners. Il devra sans doute être patient, car il vient de franchir un grand palier » explique Philippe Hereng. « Son intégration au foot anglais sera intéressante à voir, embraye Jean-François Remy. Est-ce que ce transfert sera un grand stop dans sa carrière ou au contraire un tremplin ? On devrait rapidement avoir des éléments de réponses. »

Mais à côté des stars comme Kevin De Bruyne ou Youri Tielemans d’autres jeunes joueurs ont encore une belle marge de progression en Premier League. « Je suivrai particulièrement la saison de Trossard, analyse Frédéric Waseige. Je trouve qu’il s’est amélioré au fil de la saison dernière. Il a l’âme d’un meneur. Il est d’ailleurs devenu un leader technique à Brighton, mais pas encore dans l’aura. C’est donc sur ce point qu’il devra progresser cette saison ».

Reste à voir comment vont aborder cette reprise nos joueurs belges engagés lors du dernier Euro. Car le championnat d’Angleterre est une compétition harassante où les matches sont disputés avec beaucoup d’intensité. Cette saison 2021/22 ne changera pas l’adage qui dit qu’en Premier League tout le monde peut battre tout le monde.

« Finalement, toutes les équipes vaudront le détour et auront au moins une bonne raison de s’y intéresser, insiste Jean-François Remy. Surtout que, par définition, il y a toujours des surprises et personne ne peut prédire quelle équipe va se démarquer en début de saison. C’est tout ce qui fait le charme d’un championnat comme la Premier League ».

Le rendez-vous est donc pris pour ce vendredi 13 août avec une compétition qui occupera les fans de foot jusqu’au 22 mai 2022.

Quelques citations de nos journalistes pour vous mettre dans l’ambiance

« Football is coming home pour de bon ! »

« Pour battre City et espérer être champion, il faut sortir une saison hors normes »

Serge Radermacher

« Le football sans public n’a aucune raison d’être. En Angleterre, on naît avec un nom de famille, mais surtout avec un club de foot »

Frédéric Waseige

« Leeds est une équipe fascinante et je suis impatient de la voir évoluer cette saison et voir la marge de progression de cette équipe sous les ordres de Bielsa »

Bruno Taverne

Astuce

Faites le plein d’émotions foot et profitez de tous les matchs, de hockey ou non, avec VOOSPORT WORLD et VOOSPORT, le meilleur du sport international et du football belge, inclus dans les packs TRIO MAX ou QUATRO MAX. Mieux encore, pour la saison 2020-2021, VOOSPORT est offert dans tous les packs avec mobile (QUATRO et TRIO MOBILE).

Crédits images @Belga

Cela pourrait aussi vous intéresser

Sports
15 octobre 2021

Leicester – Manchester United : des Foxes fatigués en quête de proies

Lire la suite
Sports
14 octobre 2021

FIH Hockey Pro League : des Red Lions en quête de titre

Lire la suite
Sports
08 octobre 2021

Le retour de la FIH Pro League : les Red Panthers inaugurent l’édition 2021

Lire la suite
PROMO
Dernière chance
Uniquement sur VOO.be
au choix selon votre pack
Dernière chance