i

La navigation sur ce site n'est pas optimisée pour votre navigateur

Veuillez utiliser une version récente de Google Chrome, Mozilla Firefox, Safari ou Microsoft Edge pour profiter au mieux de l'expérience.

Trouver un navigateur moderne
Sports 29 octobre 2021

Leicester – Arsenal pour la confirmation, Tottenham – Manchester United pour s’accrocher

speedline__spacer

Encore de belles affiches ce week-end sur VOOSPORTWORLD, avec Leicester qui reçoit Arsenal dans un match entre deux équipes qui ont repris des couleurs et un duel entre Tottenham et les Red Devils, deux équipes battues le week-end dernier. Par notre journaliste Thibault Drèze.

Astuce

Profitez de tous les matchs de Premier League grâce à VOOSPORT WORLD !

Un bon système fait de bons joueurs

Après un début de saison compliqué, les Foxes restent sur un beau 8 points sur 12 avec une victoire contre Manchester United. Avec, notamment, un retour en grâce le week-end dernier de James Maddison qui a marqué contre Brentford son premier but depuis le 21 février dans un match de Premier League contre Aston Villa. Un joueur qui, d’ailleurs, a souvent été cité à l’Emirates Stadium, mais qui depuis quelques semaines tire la langue. C’est peut-être ce qu’il avait manqué à Leicester dans ce début de saison. Maddison a prouvé à de nombreuses reprises le beau joueur qu’il était et comment il pouvait débloquer une situation. « Son travail consiste à créer et à marquer des buts », a déclaré Rodgers. « Quand vous n’avez pas cela, vous perdez confiance. Nous avons analysé son jeu, et ce qui est important de faire pour lui permettre d’être à son meilleur niveau.» 

Si Rodgers réintègre petit à petit son milieu offensif de 24 ans dans l’équipe, on espère pour lui qu’il a vraiment trouvé la clé pour faire mieux jouer Maddison pour de bon. En effet, Rodgers avait aligné face à Brentford la même équipe que celle qui a battu Manchester United. Tielemans et Soumare, la recrue estivale, jouaient le rôle de parechoc dans un 3-4-1-2, où James Maddison occupait un rôle de milieu plus avancé, synonyme de plus de liberté. Ce système et la bonne forme de Maddison seront donc peut-être des éléments clés lors de ce duel face aux Gunners.

Du côté d’Arsenal, on se pose aussi des questions sur le système idéal. Le week-end dernier, face à Aston Villa, Arteta a disposé, pour la première fois de la saison, ses joueurs en 4-4-2. Un système qui permet à Aubameyang et Lacazette de se partager l’attaque et a le don de sublimer les deux joueurs. « En plus des buts, encore une fois, c’est ce qu’Aubameyang transmet sur le terrain qui me plaît. Je n’ai jamais vu Aubameyang transmettre autant », a d’ailleurs déclaré Arteta au site officiel du club après la rencontre. « En dehors des buts, de la célébration, quand il met le ballon au fond des filets, voyez-vous sa façon de courir, l’objectif qu’il a de toujours presser le ballon, et, quand il le prend son mouvement, son lien, comment il mène le jeu ? Je préfère cet Aubameyang là ». 

Les supporters le préfèrent aussi, ainsi que Lacazette qui a pris une autre dimension dans ce match face aux Villans, qui était sa première titularisation de la saison. « Je dirais la même chose avec Lacazette, regardez ce qu’il transmet, pas seulement faire des choses ou jouer pour lui, ce qu’il transmet à l’équipe. Pour moi, c’est vraiment, vraiment important », a ajouté le coach espagnol. Il est vrai que le rôle de l’attaquant français n’est pas que de marquer. Il travaille énormément sur le terrain et rayonne littéralement sur ses coéquipiers. Arteta aurait tout intérêt à retenter l’expérience face à Leicester pour espérer, côté Gunners, poursuivre ce redressement collectif ce samedi.

Sack Game

C’est l’autre belle affiche de ce samedi en Premier League sur VOOSPORT WORLD. D’un côté Tottenham, qui malgré deux victoires successives face à Villa et Newcastle, a de nouveau chuté ce week-end face à West Ham. De l’autre, United qui n’a plus gagné en Premier League depuis le 19 septembre (1-2 à West Ham). On peut donc facilement dire que ce match rassemble deux équipes qui ne sont pas au sommet de leur art. Si la situation de Manchester a déjà été évoquée il y a peu, force est de constater que rien n’a changé. C’est même devenu pire depuis l’humiliation subie au désormais « Théâtre des cauchemars » dimanche dernier face à Liverpool.

Solskjaer est sur la sellette, mais Nuno glisse doucement vers la sortie vu les résultats des Spurs. Au point de qualifier ce match de « sack game », littéralement, le match du licenciement pour un des deux managers. En effet, le bilan du Portugais est indigne du statut revendiqué par le club du nord de Londres. Depuis la deuxième place de 2016/17, les Spurs ont entamé une lente chute au classement en terminant 3e puis 4e sous Pochettino, 6e avec Mourinho et 7e l’an dernier sous l’intérim de Ryan Mason. Cette saison, les résultats sont inconstants (5 victoires, 4 défaites) et le mutisme (1 but en 8 matches de Premier League) d’Harry Kane n’aide en rien. Mais le buteur anglais n’est pas le seul responsable. La tactique de Nuno Espirito Santo favorise un tempo lent et n’aide pas Kane.

« Depuis la victoire en ouverture face à Manchester City, le jeu est davantage basé sur la possession du ballon, avec une construction plus lente, ce qui signifie qu’il est plus difficile de briser les équipes, car les adversaires peuvent se remettre en forme beaucoup plus rapidement. Cela conduit Harry Kane à se placer plus bas sur le terrain, ce qui réduit à néant ses forces offensives. Vous ne voulez pas de Kane dans ces zones, vous le voulez plus haut sur le terrain où vous pouvez lui faire des passes et des assists afin qu’il fasse ce qu’il fait de mieux : marquer », observe justement Karen Carney pour le Guardian. Il est vrai que Tottenham est une équipe coupée en trois lignes de joueurs sans liant entre celles-ci. Sans créatif, c’est toute la machine offensive qui s’enraye. Avec 9 buts marqués en autant de matches, le bilan est trop faible. Certes, un joueur comme Ndombele pourrait prendre ce rôle sur les épaules, mais son niveau est inconstant et il n’a pas la chance de s’installer dans l’équipe. Dans une autre vie, Dele Alli aurait pu. Mais le niveau de l’Anglais ne cesse de décroître.

Difficile d’entrevoir du positif côté Spurs tant le mal semble profond. Mais comme souvent en football, il suffit d’une étincelle pour que tout s’embrase. Un changement de système ou un joueur qui revient à son vrai niveau. Il faudra peut-être jeter un œil du côté de Leicester-Arsenal pour avoir un élément de réponse.

Astuce

Faites le plein d’émotions et profitez de vos sports préférés avec VOOSPORT WORLD et VOOSPORT, le meilleur du sport international et du football belge, inclus dans les packs TRIO MAX ou QUATRO MAX. Mieux encore, pour la saison 2020-2021, VOOSPORT est offert dans tous les packs avec mobile (QUATRO et TRIO MOBILE).

Crédits images @Belga

Cela pourrait aussi vous intéresser

Sports
02 décembre 2021

Manchester United – Arsenal : qui est Ralf Rangnick, celui qui doit relever les Red Devils et leur construire une identité ?

Lire la suite
Sports
01 décembre 2021

Everton-Liverpool, un Merseyside derby plus que déséquilibré

Lire la suite
Sports
26 novembre 2021

Chelsea-Manchester United, le jour d’après

Lire la suite
Promo
Cadeaux pour tous !
Profitez d’un incroyable cadeau au choix selon votre pack
Cadeaux pour tous !